Vos lieux de culte

Une présence qui se veut soutenante

L’accompagnement peut prendre la forme d’entretiens individuels, ponctuels ou réguliers. Mais aussi, il arrive à l'aumônier d'accompagner des personnes auprès d'instances et/ou de partenaires, telles que des administrations ou des associations. Car si pour beaucoup d'entre nous, l'accomplissement de certaines démarches administratives ne pose pas de problèmes particuliers, la chose n'est de loin pas évidente pour tout le monde. En effet, lorsque l'on se trouve en marge de la société, la complexité de certaines procédures à suivre peut nous apparaître alors comme étant d'insurmontables montagnes à gravir.

Par ailleurs, la perte de la confiance en soi, le regard des autres à son endroit tel qu'on le perçoit, le regard que l'on porte sur soi-même aussi, la crainte d'être jugé, peuvent être autant d'éléments anxiogènes. Dès lors, la présence à nos côtés d'une personne sur qui s'appuyer est parfois nécessaire et bienvenue. Néanmoins, le but n’est pas d’entreprendre des démarches à la place de, mais de permettre à l’Autre de retrouver et de mobiliser ses propres ressources. Ce faisant, il peut alors être acteur de sa vie.

Ce rôle d'accompagnant, qui est alors investi par l'aumônier, offre la possibilité de faciliter la bonne communication entre les différentes parties en présence.


Soutien administratif

Il arrive également que nous recevions des demandes d’appuis administratifs, telles que la rédaction de courriers postaux à l’attention d’administration. Si dans la majorité des cas il nous est possible de jouer le rôle d’écrivain public, un appui plus conséquent, telle que la gestion de dossiers de désendettement par exemple, ne relève pas de nos compétences. Certains suivis réclament en effet des connaissances plus spécifiques et plus poussées. Aussi et dans de pareils cas, nous réorientons la demanderesse auprès d’autres partenaires.


Un accompagnement en prison ou en hôpital

Parfois, la vie fait que les personnes que nous accompagnons peuvent se retrouver pour diverses raisons en prison ou dans des établissements hospitaliers. S’il est vrai qu’il existe des aumôneries dans ces lieux, il nous arrive d’effectuer des visites auprès de ces bénéficiaires et de leur faire parvenir des courriers ou des colis, toujours dans le respect de nos autres collègues.

Pensée du jour

La mort en marche (Jean 10,31-42)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour