Vos lieux de culte

L’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) s’inscrit dans la communion de l’Église universelle.

Avec les Églises chrétiennes, elle partage la responsabilité du témoignage de l’Évangile dans le monde. Elle s’engage dans l’action oecuménique et l’oeuvre missionnaire. Elle entretient une solidarité particulière avec les Églises de la Réforme » (Principes constitutifs de l’EERV).

Dans le dialogue avec les religions, elle privilégie l'interpellation mutuelle pour une coexistence pacifique et une meilleure compréhension. Elle respecte la différence tout en continuant de proclamer l'Évangile. Elle encourage à la clairvoyance envers les diverses formes de spiritualité.

L’EERV est activement engagée dans la promotion du dialogue interreligieux notamment à travers :


A la Une :

" Joyeux Noël " Le message porté par la Plateforme interreligieuse du canton de Vaud

" Devrions-nous cesser de nous souhaiter un « Joyeux Noël » ou de « Bonnes Pâques » sous prétexte d’imposer une religion à celles et ceux qui, chez nous, en ont une autre ou n’en ont plus ?
(...) 
Pour la plateforme interreligieuse : Sandrine Ruiz, présidente UVAM (Union vaudoise des associations musulmanes) et Eliezer Shai di Martino, rabbin (CILV)
Le message complet (au format pdf) 

Devrions-nous cesser de nous souhaiter un « Joyeux Noël » ou de « Bonnes Pâques » sous prétexte d’imposer une religion à celles et ceux qui, chez nous, en ont une autre ou n’en ont plus ? Certes, notre société est devenue plurielle, notamment sur le plan des identités religieuses. Plutôt que de jouer le jeu d’une intégration par soustraction des vœux à l’occasion de fêtes religieuses (ce que préconisait un rapport récent de la Commission européenne), nous optons clairement pour une intégration par addition des vœux : en reconnaissant les fêtes encore ancrées ici, comme celles de communautés plus récentes en ce pays. La plateforme interreligieuse du canton de Vaud a donc souhaité faire un pas de plus dès cet été : former des vœux pour l’une des fêtes les plus importantes de l’une de nos communautés. Nous le faisons dans un esprit de reconnaissance de l’autre, et de réflexion pour cet autre que nous sommes aussi.

Depuis trois semaines, nos ami-e-s chrétien-ne-s préparent leur cœur, au rythme des méditations du temps de l’Avent, à la venue de l’évènement de la Nativité.

« La lumière de la Nativité est en opposition avec les péchés et les Ténèbres du Monde » écrit Hélène Bricout, théologienne catholique.1

La Nativité, c’est la naissance de Jésus, évènement porteur d’espérance et de salut, pour le monde et les hommes. C’est un temps vécu dans la solennité, la joie, la miséricorde, la paix et le don. Jésus et Marie, sa mère, traversent l’ensemble des traditions monothéistes et en sont un des traits d’union. Au-delà d’aspect doctrinal, de récits différents sur sa naissance, Jésus - le Prophète Issa pour les musulmans- et Jésus des Évangiles se rapprochent par leur symbolique et par leurs qualités et vertus spirituelles.

Leili Anvar écrit à propos de Jésus et de la lecture des Évangiles :2« Et voilà que soudain, le flambeau du Verbe éclaire les profondeurs et, ce faisant, amorce le processus de guérison intérieure. Car Jésus est avant tout un médecin de l’âme. Un seul mot de lui peut guérir des plus graves maladies, et même de la mort : « Seigneur, dis seulement un mot et il sera guéri » (Matthieu 8, 5-10) ;

Le poète mystique Jalalâl-Din Rûmi écrit : « Nos consciences sont telles une Vierge où seul l’Esprit de vérité peut pénétrer. Chacun de nous a un Jésus en lui : mais tant que les douleurs de l’enfantement ne se manifestent en nous, notre Jésus ne naît pas. Lorsque la Parole de Dieu pénètre dans le cœur de quelqu’un, sa nature est telle qu’alors est produit en lui un enfant spirituel ayant le souffle de Jésus qui ressuscite les morts. »3

L’esprit des croyants insuffle à toute la société que personne ne doit être laissé de côté, que ce moment de Noël est l’expression de la plus chaleureuse solidarité, du plus grand partage. Ce moment de communion et de réunion de toutes et tous au sein de la collectivité, au sein des familles ; l’amour familial s’exprime dans toute sa douceur, des réconciliations sont possibles, le pardon des uns et des autres offre de nouveaux départs. Un temps où on recherche, ou on retrouve la paix intérieure. La fraternité a toute la place pour se manifester et pour continuer de s’exprimer tout au long de l’année. C’est la possibilité de revenir à une dimension plus spirituelle et par cela plus humaine et de s’éloigner de l’ogre matérialiste, qui durcit nos égoïsmes et peut s’emparer de l’esprit des fêtes.

Dans ce partage de valeurs et symboliques, commun à toutes les traditions, nous souhaitons un joyeux Noël à tous nos ami-e-s chrétien-ne-s et à l’ensemble de la société.

Pour la plateforme interreligieuse :     Sandrine Ruiz, présidente UVAM et Eliezer Shai di Martino, rabbin (CILV)



Notes : 

1 https://www cath.ch/newsf/la -lumiere-en-liturgie-symbole-du-ressuscite-signe-de-salut-3-6/

2 http://folieetespoirblog.eklablog.com/les -maux-de-l-ame-jesus-ou-la-brulure-du-verbe-a127343090

3 Eva de Vitray de Meyerovitch, Mystique et poésie en islam,Paris, 1972, pp263-264


La Maison du dialogue interreligieux, l'Arzillier

L'association de l'Arzillier a pour mission de promouvoir et de faciliter le dialogue inter-religieux. Elle le fait dans le respect des convictions et des spiritualités de chacun, croyants, athées ou agnostiques.
https://www.arzillier.ch/

Les objectifs de l’EERV dans le domaine du dialogue interreligieux dans le canton de Vaud et à l’Association de l’Arzillier sont les suivants :

  • Encourager les médiations sur le plan culturel et social pour mieux comprendre la religion et la spiritualité de l’autre par des contenus (littéraires, travaux scientifiques, partages d’expériences esthétiques/spirituelles) susceptibles aussi d’intéresser un large public, y compris non croyant.
  • Valoriser le rôle des communautés et des religions dans le travail d’intégration et de participation à la vie civique.
  •  Devenir un lieu d’excellence reconnu dans le domaine du dialogue interreligieux par l’organisations de colloques qui mette en interface les Eglises, la société, les communautés et les Universités.  
  •  Devenir un lieu de pédagogie pour le public et les écoles avec la mise sur pied d’un jardin de méditation sur la thème de la religion et de la nature.
  • Mise sur pieds de partenariats ambitieux avec apport d’expertises internationales dans le domaine de la pluralité religieuse (collaboration CIRJK, CMER, Globethics).

La Plateforme interreligieuse du canton de Vaud

Vivre ensemble en paix, c’est accepter les différences, être à l’écoute, faire preuve d’estime, de respect et de reconnaissance envers autrui et vivre dans un esprit de paix et d’harmonie.
A l’occasion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix, le 16 mai, les six Eglises et communautés regroupées dans la Plateforme interreligieuse du canton de Vaud décident de rédiger chacune un message de fraternité et d’espérance, à partir d’une sensibilité spirituelle de sa religion. C’est un geste fort, qui montre  l’importance qu’elles accordent au vivre ensemble en paix dans le Canton.

La Plateforme interreligieuse du canton de Vaud regroupe les autorités de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), de l’Eglise catholique romaine dans le canton de Vaud (FEDEC-VD), de la Communauté israélite de Lausanne et du canton de Vaud (CILV), des Eglises anglicane et catholique chrétienne (FACCV), de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM) et de la Fédération évangélique vaudoise (FEV).


La Déclaration interreligieuse pour la protection des réfugiés

Les communautés religieuses juives, chrétiennes et islamiques de Suisse s’expriment pour la première fois ensemble sur les questions relatives aux réfugiés. Elles lancent un appel aux membres de leurs communautés religieuses ainsi qu’à l’État et aux politiques.
La déclaration interreligieuse sur les réfugiés est la manifestation, en Suisse, du dialogue «Foi et protection des réfugiés» que l‘Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé et qui prend place dans le monde entier.
Pour consulter la Déclaration interreligieuse sur les réfugiés dans son intégralité, cliquez ici

Pour aller plus loin : consultez "Nos principes Constitutifs"
Pensée du jour

Psaume 62

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour