Vos lieux de culte

Un deuil survient : que faire ?

D’abord prendre contact avec l’entreprise de pompes funèbres de votre choix.

Vous devrez prendre en peu de temps plusieurs décisions importantes. C’est aussi pour cela que l’accompagnement d’une personne formée pour cela est important.

  • Le défunt a-t-il exprimé des dernières volontés ?
  • Quelle forme voulez-vous donner à ces obsèques ? Dans quel lieu ? Selon quelle tradition ? Quelle musique pourrait vous faire du bien ?
  • Comment allez-vous informer les gens de ce décès ?
  • La cérémonie sera-t-elle publique ?
  • Que deviendra le corps du défunt ?
  • etc.

Lien vers la liste des pompes funébres dans le Canton de Vaud (site vd.ch)


Comment faire mémoire de la personne défunte lors de la cérémonie ?

Le culte funèbre est l’occasion de se rappeler de la vie du défunt à la lumière de l’Evangile et de penser au sens que l’on donne à notre propre vie, dans la présence de Dieu.

  • Par des témoignages sur sa vie
  • Par des références poétiques, musicales, littéraires ou vidéo qui font sens
  • Par des gestes, des rites, des symboles qui vous parlent
  • Par le choix d’une cérémonie dans un lieu qui vous convient (église, centre funéraire, plein-air, espace privé ou autres)
  • Etc…

Quelles sont nos valeurs ?

La foi chrétienne pose un regard très original sur le sens de la vie et de la mort. Au cœur du message évangélique, on trouve de quoi méditer sans fin sur le mystère de l’existence humaine. A la fois source d’émerveillement et témoin des détresses les plus grandes, les Ecritures nous aident à interroger notre condition humaine.

Grâce à sa formation, la personne qui vous accompagnera pourra vous aider à mettre des mots sur l’épreuve que vous traversez. Elle pourra vous proposer des rites adaptés, dignes et sobres. Cette personne sera humainement et spirituellement solidaire avec vous pendant cette traversée difficile.


Quel rite pour un enterrement protestant ?

Comme protestant·e·s, nous ne célébrons pas de rites particuliers durant la cérémonie.

Mais la personne qui officie ou la famille peuvent proposer des gestes qui ont un sens et qui aident à faire le passage. Par exemple, en geste de dernier adieu, la famille peut déposer un texte, une photo ou une fleur sur le cercueil, allumer une bougie en signe d’espérance, choisir un objet significatif, …

Il est tout à fait possible d’inventer d’autres gestes, en concertation avec la personne qui officie.
L’essentiel est qu’ils aient du sens pour vous et pour l’assemblée. 


Qui préside la cérémonie ?

En règle générale, c’est le·ou la pasteur·e ou le diacre de la paroisse de domicile du défunt qui interviendra (en habit pastoral ou en habit civil).
En suivant ce lien (Un accompagnement proche et ouvert) vous pouvez contacter la paroisse concernée.

Vous pouvez aussi faire appel à une personne de votre connaissance ou à un.e célébrant.e laïque.
Cependant, nous vous recommandons de vérifier la compétence, l’expérience ou réputation de la personne qui propose ses services et le devis qui vous sera proposé, même si vous avez le sentiment que ce n’est pas le moment de parler d’argent.
Dans ce cas, les pompes funèbres pourront vous conseiller. N’hésitez pas à vous appuyer sur eux. 
(voir aussi nos Questions Fréquemment Posées QFP « Coût» et « Lieu de la cérémonie »)

 


Comment se déroule un service funèbre, une cérémonie d'adieu ?

Le service funèbre fait l’objet d’une préparation spécifique avec les personnes concernées. 
Il est donc important de se rapprocher du ministre de la paroisse concernée pour échanger et être accompagné.e. 

 Le service funèbre comporte en principe les éléments liturgiques suivants :
a) évocation de la vie du défunt ;
b) remise du défunt à la miséricorde de Dieu ;
c) lecture biblique et prédication ;
d) intercession ;
e) bénédiction de l’assemblée.


Comment parler de la mort, du deuil aux enfants ?

Votre famille est confrontée à un deuil ? Comment annoncer à un enfant la mort d’un proche ? Quelles peuvent être ses réactions à la perte d’un être cher ? Comment l’aider à traverser ces moments difficiles ?
As'trame vous propose ses ressources pour vous aider à y voir plus clair.

  • Brochure " L’ENFANT EN DEUIL"  Conseils aux parents et à l’entourage (format pdf) sur le site de l'Astrame.ch 
     
  • Guide pratique "Accompagner l’enfant en deuil"
     Des conseils utiles sont également proposés aux adultes et à la famille dans son ensemble, ainsi qu'aux professionnel-les de l’enfance et de la famille (éducateurs, assistants sociaux, psychologues, enseignants, etc.) travaillant au contact d’un enfant et d’une famille en deuil. 
    Editions Favre, 160 pages, 24 CHF. Le livre peut être acheté aux bureaux d'As'trame.

Quels sont les frais d'obsèques ? Quel coût pour la famille du défunt ? Peut-on participer par une offrande au service funèbre proposé ?

La conduite d’un culte funèbre par un.e pasteur.e ou un.e diacre de l’Eglise réformée et l’accompagnement sont des prestations gratuites dans le canton de Vaud.

En effet, l’Eglise réformée vaudoise ne facture pas ce soutien et accompagnement car il s’agit d’un service public, financé par la subvention cantonale octroyée aux Eglises reconnues de droit public pour l’accomplissement de leur mission au service de tous.
La mission est confiée par l'État de Vaud à l’Église évangélique réformée vaudoise - EERV, institution de droit public, conformément aux articles 170, alinéa 2 de la Constitution vaudoise, et de la loi sur les relations entre l’Etat de Vaud et les Églises reconnues de droit public (art.7 LREEDP), loi du 9 janvier 2007.


Il est d’usage de récolter une offrande auprès de l’assistance. Tout ou partie de cette collecte peut être remis à la paroisse qui vous reçoit ou consacrée à un objectif qui honore la mémoire du défunt ou un projet de solidarité dans un domaine cher au ou à la défunt·e
(exemples : scolarisation d'enfants, transition écologique, soutien aux femmes, migration, Terre Nouvelle, etc.)

Les frais d’obsèques sont du ressort de l'entreprise privée de Pompes funèbres sollicitée et choisie pour l'enterrement du défunt. 



Comment se préparer ? Comment organiser son enterrement ?

L’expérience montre que prendre le temps de parler du déroulement de nos obsèques à l’avance est utile aux proches le moment venu.

Certaines questions méritent qu’on leur consacre un peu de temps, plutôt que de prendre des décisions dans l’urgence.
Un professionnel de l’Eglise réformée vaudoise - EERV vous rencontre volontiers pour aborder avec vous des questions telles que le lieu des obsèques, le devenir du corps du défunt, un regard sur la cérémonie et son déroulement etc.

Les entreprises de pompes funèbres peuvent vous accompagner.


Peut-on célébrer un enterrement en extérieur ? Où faire reposer des cendres ?

Echangez avec le ministre sur ces possibilités de cérémonie en extérieur et sur vos souhaits. 


Dispersion des cendres, inhumation dans un cimetière, accompagnement de l'urne...En Suisse, de plus en plus de personnes choisissent de disperser les cendres en pleine nature, selon les dernières volontés du défunt ou le choix de ses proches.
Il est tout à fait possible de procéder alors à la dispersion des cendres d'un défunt en un ou plusieurs endroits (lac, forêt, montagne, rivière, jardin du souvenir, etc).

Pour aller plus loin :
Des entreprises spécialisées ou de pompes funèbres proposent une large gamme de services en matière de dispersion de cendres.


Après la cérémonie ?

Si vous le souhaitez, nous sommes disponibles pour d’autres temps de recueillement; par exemple lors d’un dépôt de cendres, ou pour un accompagnement personnel dans les temps qui suivent.

Vous pouvez également rejoindre ou participer, dans les jours et semaines après le décès de votre proche, à une activité d'accompagnement, de soutien, d 'écoute proposée en paroisse par un ministre ou un.e animateur.rice d'Église. 
Groupes de paroles, café deuils, temps de recueillement... sont à disposition dans votre paroisse ou région. Renseignez-vous.
 
 


Pages en relation :

Un deuil survient Trouver une personne (pasteur.e, diacre) pour vous accompagner Qui sommes-nous ? Des professionnels de l'écoute et du soutien spirituel
Pensée du jour

La maison de Dieu (Genèse 35,1-15)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour