Vos lieux de culte

Mon mail n’est pas un spam !

Nos recommandations pour assurer une bonne délivrabilité de vos communications par mail

Pour être lu, le message doit être transmis. Le messager doit donc être de qualité pour être autorisé à délivrer son message. 

En 2023, une majorité du trafic mail mondial est du spam (email envoyé en masse et non sollicité par le destinataire). Cette statistique souligne la nécessité de se conformer aux bonnes pratiques d'envoi et d'éviter les comportements susceptibles de déclencher les filtres anti-spam. Les fournisseurs de messagerie durcissent d’année en année leurs filtres anti-spam. 
Les mailing de vos newsletters ont pu connaitre en conséquence ces derniers temps des difficultés d ’acheminement.  
La maitrise de ces deux aspects (délivrabilité et filtre anti-spam) devient impératif pour optimiser l'efficacité et la légitimité des envois de courriels en masse.

L’Office information et communication vous recommande ainsi sous forme de check-list pratique et utile ses recommandations sur les bonnes pratiques d’envoi en nombre de mails. 
Vous pouvez adresser vos éventuelles questions sur ce sujet au  Support-web de l’OIC

Contexte de la délivrabilité, 10 bonnes pratiques, Focus sur l'authentification du Domaine, envois en nombre par mail, obligations légales…
 Télécharger le document complet 
 


Chaque adresse mail d’expéditeur ou du moins son domaine d’adresse, @eerv.ch par exemple, est analysé par les serveurs de réception d’e-mail (Gmail, bluewin, infomaniak,…) et les clients de messagerie (Outlook, Exchange, etc.)

Un score est alors attribué avec son taux de spam. Plus ses adresses en @eerv.ch sont classées en spam, plus le domaine est mal noté et donc ses mails MAL DELIVRÉS. 
Un taux de spam supérieur à 0,1% peut nous valoir d’être relégué directement en spam par un fournisseur de messagerie pour nos prochaines campagnes.

Ces bonnes pratiques ne sont pas obligatoirement cumulatives. 
 

  1. Utiliser une liste de contacts propre et bien entretenue : Assurez-vous que votre liste de contacts est composée d'adresses e-mail valides et actives. Supprimez régulièrement les adresses invalides et les abonnés inactifs pour maintenir la qualité de votre liste.
    Mettez à jour votre liste régulièrement- Respecter bien les demandes de désabonnement
     
  2. Personnaliser les e-mails : L’intitulé de l’expéditeur et le mail associé doivent être explicites et ne pas inciter le destinataire à vous déclasser en spam.
    43% des destinataires signalent l’email comme spam sur la base de l’adresse de l’expéditeur.
    Eviter en EERV les mails no-reply et indiquer bien le nom de votre Entité Paroisse de xxx – EERV et un mail valide nom.prenom@eerv.ch ou paroisseXX@eerv.ch  ou paroisse@bluewin.ch 
    Les e-mails personnalisés avec la mention des nom et prénom des abonnés ont tendance à avoir un meilleur taux d'ouverture et d'engagement.
     
  3. Éviter les « spam words » et « spam phrases » en objet
    Il convient de rédiger un objet de mail clair, précis, rassurant et sans fausses promesses.
    Les filtres antispam surveillent une liste de mots afin de limiter les messages promotionnels et frauduleux dans les boîtes mails des particuliers. ils peuvent déclencher les filtres et nuire à la délivrabilité.
    Ainsi : Pas de mots empruntés au secteur e-commerce qui serait lus par les filtres anti-spam comme des mails indésirables car non sollicités ( gratuit/promotion, caractère monétaire 50CHF, de 100%, meilleur prix, pas cher, inscription gratuite, …)
     
  4. Rédigez des mailing/Newsletter avec un ratio texte image de 60% de texte. 
    Concrètement, votre lettre d’information ne doit pas être une liste de flyers. 
     
  5. Optimiser le contenu pour les mobiles : La plupart des gens consultent leurs e-mails sur des appareils mobiles, alors assurez-vous que vos e-mails sont optimisés pour les petits écrans. Utilisez un design réactif et des images légères pour des temps de chargement rapides.
     
  6. Inclure une option de désabonnement claire : Assurez-vous que chaque e-mail contient un lien de désabonnement facile à trouver et à utiliser. 
    Respectez les demandes de désabonnement rapidement pour éviter que les abonnés ne signalent vos e-mails comme spam.
     
  7. Ajouter en fin de mail l’adresse physique contribue à l’authenticité du message et donc de l’expéditeur. Sa délivrabilité sera meilleure.
     
  8. Ne pas sur-solliciter vos contacts
    Un envoi régulier avec cadencement raisonnable est préférable à des envois trop fréquents qui pourraient pousser des destinataires à vous classer comme spam. Surtout si ces mails ne sont pas désirés ou ne faisant pas l’objet initialement d’un consentement. Un envoi excessif peut entraîner des désabonnements et des plaintes de spam.
     
  9. Surveiller les taux de rebond : Surveillez de près les taux de rebond de vos e-mails. Les rebonds peuvent être durs (adresses e-mail invalides) ou doux (boîtes de réception pleines). Identifiez et supprimez les adresses e-mail invalides pour maintenir une bonne réputation d'expéditeur.
    Cet indicateur se trouve pour Mailchimp dans le rapport de campagne d’emailing. 
     
  10. Authentifier son domaine de messagerie 
    Ces protocoles d'authentification aident les fournisseurs de messagerie à vérifier l'authenticité des e-mails envoyés depuis votre domaine et contribuent à renforcer la confiance dans vos e-mails.

Un point important à ajouter est de vérifier régulièrement les paramètres de configuration de votre outil d’emailing. Mailchimp, Brevo et autres vous informent en amont normalement.
Ces protocoles d'authentification aident les fournisseurs de messagerie à vérifier l'authenticité des e-mails envoyés depuis votre domaine et contribuent à renforcer la confiance dans vos e-mails. 
Une configuration correcte de SPF, DKIM et DMARC peut améliorer la délivrabilité des e-mails en réduisant les chances que vos e-mails soient marqués comme spam ou frauduleux.

Pour l’EERV, cela a été fait en janvier 2024 par l’OIC pour tous ceux qui utilisent un MailChimp avec une adresse mon.nom(at)eerv.ch. Il faut juste aller dans Compte > Profil > Domaine et cliquer sur « Lancer l’authentification »

Liens utiles ( FAQ, Tutoriels, vidéos…) 
Mailchimp
Brevo
Infomaniak 

schéma explicatif du processus d'acheminement 

L’envoi d’un message à un nombre important de personnes n’est pas une chose anodine. Choisir le bon outil pour la tâche à effectuer.

Dans la période où le recours à la communication digitale apparaît comme primordial, il est important de rappeler que l’usage du courriel, comme tout autre moyen de communication, est soumis à quelques règles et usages, tant sur le plan rédactionnel que technique.

L’utilisation du mail reste un moyen de s’adresser personnellement, que ce soit via internet (Webmail) ou par une application dédiée (Outlook, etc.): 
- à une ou plusieurs personnes (un petit groupe) 
- mais en aucun cas comme un outil de communication de masse. 

Ce genre d’utilisation risque en effet de mettre en péril le système de messagerie (@eerv.ch) en identifiant les usagers de ce domaine comme spameurs.
 Alors non seulement, votre adresse sera écartée et votre message ne sera pas délivré mais le risque que l’entier du domaine soit placé sur ce que l’on appelle des « listes noires », est bien réel, créant ainsi de nombreux problèmes pour l’ensemble des utilisateurs.

Si vous souhaitez faire un envoi de masse, il est donc indispensable d’utiliser un outil internet adéquat tel que Mailchimp (https://mailchimp.com/) par exemple ou Brevo ou via un autre plateforme tierce 
Mailchimp est le programme utilisé à ce jour par l’OIC-EERV. 

Nous vous encourageons donc vivement à choisir le bon outil en fonction du public auquel vous vous adressez.

N’hésitez pas à faire appel à l’OIC ou au support-web(at)eerv.ch  pour obtenir les éléments graphiques identifiant votre lieu d’Eglise dans votre envoi ou pour toute question sur ce sujet.

Pensée du jour

De la puissance à la richesse (Actes 3,1-10)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour