Vos lieux de culte

Où est la référence? (Esaïe 44,6-20)

2023-12-11

Lire le texte

Ces paroles du prophète Esaïe jaillissent à une époque tumultueuse de l’histoire du peuple d’Israël (6e siècle av. J.-C.). C’est l’époque de l’Exil à Babylone. Le temple de Jérusalem a été détruit. Une population restreinte demeure encore à Jérusalem. Israël ne fait pas le poids face aux pressions militaires extérieures. «Dieu nous aurait-il abandonnés? Les dieux de nos oppresseurs seraient-ils plus puissants que notre Dieu?» Ainsi, la tentation de se tourner vers les divinités des plus forts est grande. C’est dans ce contexte que jaillit la grande tirade d’Esaïe dans un discours qui pro- clame haut et fort, d’une part: en dépit des apparences, le Dieu d’Israël ne s’est pas détourné de vous, d’autre part: les divinités de vos oppresseurs ne sont que pure vanité. Pour marquer la solennité de ses déclarations, le prophète recourt à la formule classique: «Ainsi parle Dieu.» Une manière de dire: «Ce n’est pas mon opinion que je vous donne, mais une parole venant de Dieu lui-même.» Suit une longue évocation des activités humaines façonnant habilement les métaux et le bois, éléments de la création de Dieu, pour un usage domestique bienvenu. Mais alors! Quel aveuglement de façonner des idoles avec ces matériaux terrestres! Dans notre société, il y a bien longtemps que nous plaçons notre confiance exclusivement dans l’œuvre de nos mains. L’interpellation reste entière.

Pierre Wyss

Prière:  

Seigneur, donne-nous de regarder au-delà de l’œuvre de nos mains!

Côté pratique


Prix de l’abonnement annuel pour la Suisse Fr. 22.-

Réduction pour abonnements collectifs pour livraison à une adresse unique :

  • Dès   5 abonnements Fr. 20.- l’exemplaire
  • Dès 10 abonnements Fr. 19.- l’exemplaire
  • Dès 50 abonnements Fr. 16.- l’exemplaire

Possibilité d’abonnement pour l’étranger moyennant frais de port.

CCP: 10-10943-6 – IBAN CH51 0900 0000 1001 0943 6

Commande

Pensée du jour

Un silence assourdissant (Genèse 19,23-29)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour