Vos lieux de culte

Retour sur la campagne œcuménique du carême avec quelques chiffres clés et le récit de la vente de roses solidaire d’une bénévole de Lignerolle.

Que ce soit chez des privés, dans des salles paroissiales ou villageoises, en extérieur, avec ou sans fromage, une dizaine de lieux ont pris part, cette année, à la conception et distribution de soupes au travers de la campagne œcuménique EPER - Action de Carême dans la région Joux-Orbe.

Ce fut l’occasion de se retrouver pour un moment de partage et de convivialité. Préparées à domicile ou dans un grand chaudron, plus de 250 convives sont venus bénéficier des soupes maison. Cet événement n’aurait pas pu avoir lieu sans de généreuses petites mains qui s’activent en cuisine année après année. Sans compter tous les bénévoles qui se sont occupés de la mise en place des tables, des rangements et des nettoyages. Environ 120 personnes ont œuvré à ces différentes tâches. En parallèle à cette action, la vente de roses, opération s’intégrant également dans la campagne œcuménique, s’est déroulée dans toute la Suisse. Dans la région, ce n’est pas moins de 410 roses qui ont pu être vendues.

La vente des roses solidaires

 

Trois questions à Mary-Claire Poget de Lignerolle, bénévole et responsable du l’action de la vente de roses dans le cadre de la campagne oecuménique du carême pour la paroisse de Ballaigues-Lignerolle.

- Comment s’est passée la vente des roses cette année dans votre paroisse ?

- Cette année comme le veut la tradition, nous avons installé le stand devant le magasin « Reymond » de Ballaigues. Il faisait beau et les 110 roses reçues étaient magnifiques avec un large choix de couleurs qui allaient du rouge foncé à l’orange en passant par le rose. Il y en avait pour tous les goûts. La vente a très bien fonctionné et nous avons presque tout vendu durant la matinée. Les dernières roses ont été vendues lors de la soupe de carême qui a suivi.

- Qui sont les personnes qui achètent les roses solidaires ?

- Un peu tout le monde et de tous les âges. En tant qu’ancienne enseignante, je connais pas mal de monde dans le village. Des anciens élèves et des anciens parents d’élèves se sont arrêtés à notre stand. Cette année, une catéchumène de la paroisse s’est jointe à moi pour m’épauler dans la vente.

- Quelle est l’ambiance durant cette vente solidaire ?

- Très bonne, la plupart du temps les gens ont le sourire et s’arrête vers nous. Certains sont surpris de voir des roses et demandent la raison de leur présence. Quelques personnes passent tout droit. En général, les gens sont réceptifs à la cause. Personnellement, je suis sensible à la campagne œcuménique et aux thématiques de l’alimentation dans les pays du Sud. L’année prochaine, je serai à nouveau présente pour la vente de roses.

EPER - Entraide Protestante Suisse

 

La Campagne œcuménique 2023 est arrivé à son terme. Pendant 40 jours, Action de Carême et l'EPER ont sensibilisé le public à la justice climatique en mettant tout en œuvre pour que l'agroécologie n'ait plus de secrets pour vous. Dans un contexte de crise climatique qui aggrave la faim dans le monde, notre objectif est de garantir à toutes et à tous un accès suffisant à la nourriture, et l’agroécologie y contribue.

Plus de 2000 personnes ont pris part aux nombreux événements sur l'agroécologie organisés en Suisse romande, dont le fil rouge a été la précieuse contribution de notre hôte de campagne Diary Ratsimanarihaja, experte agronome à Madagascar

En guise de conclusion, regards croisés entre les pratiques agroécologiques en Suisse et à Madagascar. Diary part à la découverte du projet maraîcher de Praz Bonjour, dans les hauts de Blonay (VD). Reportage radio (30') diffusé dans l'émission Hautes Fréquences (RTS-La 1ère).

 

En savoir plus sur Terre Nouvelle
Pensée du jour

La bénédiction comme trésor (Genèse 47,7-12)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour