Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

Inscrites dans la Constitution Vaudoise de 2003, voulues et confiées par l’Etat aux deux Eglises reconnues de droit public que sont l’Eglise catholique du canton de Vaud et l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud, les missions exercées en commun s’adressent à l’ensemble de la population vaudoise. Pour aller à la rencontre sans distinction de culture ou de religion. Sans distinction d’appartenance ou de non appartenance.

Ces deux Eglises s’unissent dans un élan œcuménique au service de toutes et tous et se déploient sur quatre domaines:

  • Santé
  • Solidarité
  • Formation
  • Monde du travail

Les missions exercées en commun favorisent le dialogue, font lien social quotidien et transmettent les valeurs fondamentales à travers des aumôneries. Ces aumôneries sont composées de personnes professionnelles laïques ou ecclésiastiques, hommes ou femmes, ayant reçu une formation spécifique dans le domaine de l’accompagnement spirituel.

Partenaires des soignants et soignantes à l’hôpital, les aumôniers et aumônières ont une approche globale du patient et de la patiente et intègrent le soutien spirituel à l’ensemble des soins.

Les aumôniers et les aumônières sont nommé.e.s et mandaté.e.s par les Eglises catholiques et réformées.

Les axes fondamentaux du travail des aumôniers et des aumônières sont:

  • être attentif et attentive aux questions du sens de la vie, en offrant un espace d’expression et de dialogues sans tabous
  • favoriser les valeurs personnelles et sociales, en permettant le questionnement, la réflexion et le vivre ensemble
  • cultiver les liens entre culture et religion, en apportant un savoir culturel et religieux
  • être un garde-fou, pour éviter les dérives toujours possibles du phénomène religieux
  • proposer un accompagnement individuel et collectif (écoute, soutien, gestion de conflits), qui ne remplace pas le service de médiation, mais peut être en lien
  • être au service de la personne, quelles que soient les convictions religieuses de chacun chacune, croyant, croyante, athée, pratiquant, pratiquante ou non
  • le soutien proposé par les aumôniers et les aumônières est dénué de toute idée de prosélytisme.

Les composantes œcuménique et interreligieuse de ces aumôneries sont cultivées à travers diverses collaborations et activités notamment en collaboration avec la Communauté Israélite de Lausanne et du canton de Vaud (CILV). Des cours de formation et de sensibilisation pour les agents et animateurs pastoraux, les agentes et animatrices pastorales et les bénévoles sont organisés. Cela crée des liens et favorise les rencontres avec les diverses traditions religieuses et communautaires du canton. Ces activités et animations se tiennent sous l’égide du dialogue et de l’amitié.

Ainsi, pour les personnes d’autres religions, les aumôniers et les aumônières peuvent jouer le rôle de relais puisqu’en contact avec un grand nombre de communautés religieuses établies dans le canton de Vaud. Avec l’accord du patient, de la patiente, il peut aussi être établi un lien avec le pasteur, la pasteure ou le prêtre de sa paroisse.

L’expertise des aumôneries se construit sur trois dimensions :

  • spirituelle : ce qui donne du sens à la vie, la personne n’est pas juste un corps à soigner ou à occuper. Il s’agit d’une personne à part entière qui cherche un sens à sa vie
  • religieuse : l’expression matérielle d’une spiritualité donnée au travers de règles, de rites et de pratiques aussi diverses que le sont les religions, les confessions ou non confessions, les appartenances ou non appartenances
  • éthique : au cœur de la mission, cela concerne par exemple les soins palliatifs, les directives anticipées ou l’assistance au suicide.

Lorsque les personnes ne peuvent plus venir en Eglises,
l’Eglise œcuménique vient à elles.

Là où les personnes sont empêchées,
les aumôniers et les aumônières viennent auprès d’elles.

4 domaines clés

Hôpitaux

Dans les établissements hospitaliers, les aumôneries sont présentes dans tous les domaines de soins. Elles vont à la rencontre du patient et de la patiente et sont prêtes à répondre au besoin d’un accompagnement spirituel. Elles l’aident, tout comme ses proches, à traverser les temps de crise. Les aumôneries travaillent de façon interdisciplinaire avec les soignants et les soignantes dans un esprit de dialogue et en développant les complémentarités et la compréhension mutuelle. Cela s’inscrit dans une approche globale du patient et de la patiente. Elles sont des relais avec les différentes instances religieuses selon les attentes des patients et des patientes.


EMS

Les aumôneries apportent un soutien tout particulier aux personnes en fin de vie, ainsi qu’à leurs proches. Tout comme pour les hôpitaux, le travail en équipe interdisciplinaire entre soignants et soignantes, animateurs et animatrices et aumôniers et aumônières est favorisé, ainsi qu’un contact régulier avec la direction et le personnel, en vue d’une réponse toujours mieux adaptée aux besoins spirituels et religieux des résidents et des résidentes. Dans certains EMS, un travail est fait pour la formation et la mise en place de visiteurs et visiteuses, afin d’offrir aux résidants et résidantes un soutien spirituel de qualité, dans le respect de ses convictions et de ses valeurs, en étant attentif aux personnes d’autres confessions ou religions.


Mineurs en institution

Il s’agit d’offrir un service qui permette aux enfants accueillis en foyer ou en internat d’activer leurs ressources intérieures, en complément de l’attention pédagogique, psychologique et éducative dont ces enfants bénéficient. Les aumôniers et aumônières proposent une présence et une écoute sur les questions spirituelles, ainsi qu’une sensibilisation interreligieuse à travers l’art, la culture, la musique et les traditions culturelles. Sur demande spécifique des parents, il est organisé des animations catéchétiques ou religieuses.

Rue

Les aumôniers et aumônières sont ouvert.e.s à toute personne fragilisée, qu’elle soit dans la rue ou souffrant de solitude. Ces aumôneries proposent un accueil, un accompagnement spirituel, ainsi que des aides pratiques et administratives aux personnes en situation de précarité (familles monoparentales, marginaux, isolés, dépendants…). Les aumôniers et aumônières offrent des espaces communautaires, favorisent les liens, relient les personnes en situation de précarité, les soutiennent et les réorientent. Une formation et un accompagnement de bénévoles à l’écoute est également proposé.

Réfugiés, réfugiées

Au Centre fédéral d’enregistrement et de procédure à Vallorbe, des aumôniers et des aumônières sont au service des requérants et des requérantes qui ont besoin de partager leur désarroi et leurs angoisses. Ouverts à tous et toutes, l’aumônerie apporte un soutien spirituel par la prière à celles et ceux qui le souhaitent. Un soutien est également proposé au Point d’Appui, centre multiculturel à Lausanne. Il regroupe plus de soixante bénévoles et est géré par deux personnes qui font médiation. L’Action Parrainages, qui rencontre un grand succès, est également un outil de soutien. Les Eglises collaborent avec les différents services de l’Etat et des associations œuvrant dans le domaine de l’asile.

Prisons

Les aumôneries sont présentes à Bochuz, à La Colonie, à La Croisée (Orbe), au Bois-Mermet, au Simplon (Lausanne) et à La Tulière (Lonay). Elles proposent un accompagnement spirituel aux personnes en milieu carcéral, en allant à leur rencontre, sans distinction de culture ou de religion. Ces rencontres concernent toute personne qui en fait la demande, quelle que soit sa culture ou sa confession religieuse. Les aumôniers et aumônières proposent des temps de célébrations ou de prières et permettent à chacun et chacune l’accès aux ressources de sa propre religion.

Éducation spécialisée

Dans ce domaine particulier, il s’agit de favoriser la reconnaissance, la prise en compte et le développement de la spiritualité et de la foi des personnes en situation de handicap, au sein des Eglises et de la société, et d’accompagner les familles marquées par le handicap mental, sensoriel, physique et psychique d’un enfant ou d’une personne adulte dans les différentes étapes de sa vie. Les aumôneries proposent une pratique et un enseignement chrétien confessionnel et sont également à l’écoute des personnes d’autres religions

Gymnases et écoles professionnelles

Les aumôniers et les aumônières proposent un accompagnement spirituel et humain aux personnes fréquentant les établissements de formation qui en expriment le besoin. Il est offert une présence et une écoute dans une période où se dessine l’avenir professionnel et où les remises en question ne sont pas rares. Ces aumôneries favorisent la prise en compte de la dimension spirituelle de la personne humaine, de la connaissance du religieux, du respect et le dialogue interconfessionnel et interreligieux, notamment par des expositions, des conférences, l’organisation d’activités et de week-ends thématiques.

UNIL – EPFL - HES

En assurant une présence spirituelle sur les sites de l’Université, de l’EPFL et des Hautes écoles spécialisées, les aumôniers et les aumônières sont à disposition de la communauté universitaire dans son ensemble: étudiants et étudiantes, membres du personnel et enseignants et enseignantes. Il est offert une écoute et un accompagnement adaptés aux besoins de chacun et chacune. Comme dans les gymnases et les écoles professionnelles, les aumôneries sont attentives à répondre aux questions d’éthique et de sens et favorisent la transmission des valeurs fondamentales de la société.

Monde du travail

Cette aumônerie travaille sur les réalités professionnelles et économiques vécues par les personnes. Elle développe des lieux de soutien spirituel et humain pour celles et ceux qui vivent des difficultés dans leur travail, quel que soit leur statut professionnel (employé, employée ou employeur, dans une fonction exécutante ou dirigeante)

Les aumôniers et les aumônières accompagnent et soutiennent les personnes sans emploi, qui vivent des tensions ou sont victimes d’un harcèlement au travail, ainsi que les jeunes et les personnes de plus de 50 ans en difficulté professionnelle. Cet accompagnement se déploie aussi auprès des employeurs qui cherchent à concilier éthique et recherche d’efficacité lors de difficultés avec leur personnel et forment des bénévoles à l’écoute. Pour ce faire, trois permanences ont été mises en place, ainsi que des groupes d’écoute, de révision de vie et de méditation chrétienne.

Une présence d’aumônerie est également assurée dans le monde agricole.

Pensée du jour

Joie communicative (Zacharie 2,10-17)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour