Vos lieux de culte

Pour les bénédictions de mariage réformées, il n'est pas exigé (voir : Conditions et documents nécessaires) que les conjoint·e·s soient baptisé·e·s. Le fait de demander une bénédiction de mariage, est une démarche en lien avec la foi et la spiritualité personnelle. Ce sera donc l'occasion, pour les futurs conjoint·e·s non baptisé·e·s, de se poser la question de leur baptême, non pas comme pré-requis ou condition à la célébration du mariage religieux, mais comme occasion de se situer, de marquer une étape, dans une démarche de foi personnelle.

Pour les mariages mixtes, catholique – protestant, le conjoint catholique doit être baptisé. Un prêtre vous en expliquera la raison (voir Cérémonie œcuménique).

Certains couples demandent qu'un enfant (nourrisson) soit baptisé à l'occasion de la bénédiction de leur mariage. Cette pratique n'est pas encouragée, mais elle peut être discutée lors de la préparation.

En effet, la bénédiction de mariage célèbre la conjugalité et engage les époux l’un envers l’autre. Le baptême est tourné vers l’enfant et engage les parents dans leur rôle éducatif. Ces deux rites méritent d’être fêté indépendamment l’un de l’autre.

De plus, dans l'Église réformée, tout baptême a lieu dans le cadre d'une communauté paroissiale dont la présence doit être visible au moment du baptême.


Retour à la page d'accueil du guide Mariage
Pensée du jour

Avez-vous un frère? (Genèse 43,1-14)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour