Vos lieux de culte
Nouveau ! Les images des Grands samedis

Le Tableau de Diego De Mauri

tableau de Diege

 Tableau « Temple de Chailly », dialogue entre Evelyne et Diego. 18.12.2022

Cher Diego, nous découvrons le nouveau tableau que tu as créé avec soin. Merci de nous le présenter.

C’est un tableau différent des précédents. J’ai préparé ce tableau pour cette fête de Noël de l’Etincelle. Je suis content de l’offrir à l’Etincelle lors de ce culte dans notre paroisse marraine de Chailly- La Cathédrale.

Quel nom donnes-tu à ce tableau ?

Son nom est «  Temple de Chailly », pour remercier la paroisse marraine de recevoir, d’accueillir l’Etincelle. Sur le tableau, nous voyons la base, les locaux de la paroisse et le temple, l’église, au-dessus, avec un toit comme un chalet. J’ai toujours aimé le temple de Chailly, c’est un objet qui me plaît. J’aimais le regarder quand j’allais à l’école aux Mayoresses, il était sur mon chemin.

Quand as-tu réalisé ce tableau ?

J’ai commencé au mois de juin et terminé au mois de novembre 2022.  J’ai cherché longtemps comment le faire. J’ai eu besoin de temps.

Peux –tu nous parler de la création de ce tableau ?

Dieu m’a aidé pour tout. Il m’a aidé pour commencer le tableau, le continuer et le finir. Il me donne de la joie pour dessiner, créer. J’aime partager cette joie avec vous.

Comment as-tu démarré ton travail ?

D’abord, je réfléchis, je dors, je parle de mon projet. Je commence toujours par le bas et après je continue, ça suit, je me sens bien et je fais confiance. Je calcule avec les yeux du dedans et je fais le tableau avec les yeux du dehors. C’est comme une vision, un rêve qui se réalise.

A quels moments as-tu travaillé sur ton tableau ?

Pendant l’été quand il faisait chaud et pendant l’automne. Je me suis consacré à la création du tableau. J’ai choisi des moments favorables, tranquilles pour avancer, sans forcer. Si tu forces, ça ne va pas. Je m’arrête quand je suis fatigué ou quand j’ai les yeux qui se croisent !

A quoi as-tu spécialement réfléchi ?

Je dessine d’abord avec un crayon et une règle, en noir et blanc, de bas en haut. Après je réfléchis aux couleurs, puis au toit qui doit être différent de la façade, pour faire ressortir le toit. Je choisis la grandeur de la feuille et je soigne les bords, pour préserver le papier. C’est un travail minutieux. Je dois être attentif et concentré

Il y a une mosaïque de couleurs sur cette belle église.

Lorsque je visite une église, je regarde d’abord les vitraux et leurs couleurs, à l’intérieur. Cela m’inspire, j’aime la lumière et ses reflets. C’est comme la lumière de Jésus qui colore et éclaire notre chemin. C’est très long de choisir les couleurs. Ici, la Croix est en couleur pour montrer la force et la beauté que Jésus donne à nos vies.

Avec toutes ses couleurs différentes, c’est un tableau qui raconte la joie, la vie et l’amour qui grandissent avec Jésus, un tableau qui dit merci. Tout cela prend forme comme dans un chantier puisqu’il y a des grues pour continuer à construire.

Qu’as-tu senti dans ton cœur  lorsque tu as créé le tableau ?

Je travaille avec ma tête, mes mains, mon cœur, mon esprit. Dieu m’aide. C’est super ! J’ai un plaisir immense à avancer, je suis porté à chaque étape, plein de joie, serein pour ne pas faire de tache, enthousiaste et calme pour ne pas faire de faute. Et si j’avais dû faire des corrections, ça peut arriver, je les aurais simplement faites avec soin… Mais là, tout s’est bien passé, pas d’erreur, sans forcer, sans courir, avec énergie, concentration, joie et plaisir.

Et tout le long, je fais confiance à Dieu qui m’aide. Tout cela me rend heureux et je dis merci !

Nous partageons joie et reconnaissance pour ton tableau et pour tout ce que tu viens de nous en dire. Merci Diego !

 

Pensée du jour

Pentecôte (Actes 2,1-13)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour