Vos lieux de culte

Il y a des moments où l’on voit s’agiter ou en tout cas ressortir les drapeaux : lors de grandes manifestations sportives, dans certaines cérémonies militaires, et bien sûr, le 1er août lors de la Fête nationale suisse.

Un drapeau et des valeurs

Chaque fois, ces drapeaux rendent visibles un certain nombre de valeurs :

  • Dans les compétitions sportives, les drapeaux qui s’agitent manifestent le soutien d’une communauté qui s’identifie à une équipe ou à un individu dont on attend un exploit, voire une victoire.
    Des drapeaux pour encourager et pour se réjouir d’une victoire.
     
  • Dans les cérémonies militaires, on retrouve en fait le premier sens de la bannière : un symbole de rassemblement identitaire pour un groupe, un clan, une tribu ou une nation qui met en avant des valeurs communes et un territoire pour les déployer. Avec régulièrement bien sûr des prétentions parfois agressives.
    Des drapeaux pour marquer des identités territoriales.
     
  • Lors de notre Fête nationale, le drapeau fédéral, souvent associés à ceux de nos cantons, vient rappeler et porter ce qui a été symboliquement posé en 1291 lors de l’alliance du pacte signé au Grütli. En fait, notre drapeau à croix blanche va émerger un petit peu plus tard à partir de 1339, comme signe de ralliement des troupes confédérées à la bataille de Laupen.

Deux dimensions constitutives essentielles

Mais l’essentiel y est : il y a donc sur nos drapeaux que nous allons ressortir ces jours au moins deux dimensions constitutives des valeurs auxquelles nous tenons.
Deux dimensions qu’il semble vital de cultiver aujourd’hui :

Partager nos compétences

Premièrement, ce qui a nourri l’élan des confédérés et confédérées depuis toujours, c’est la mise en commun de compétences, de rôles, de responsabilités, d’engagements portés par tous les citoyens et citoyennes. Ce qui fait la Suisse, c’est ça : non pas la désignation d’une élite qui déciderait et gèrerait les différentes facettes de la vie de notre pays, mais la participation de chacune et chacun pour y apporter son talent et sa contribution.

Pensons par exemple à la vie politique et associative. Ou à nos jeunes qui assument des mois de service civil ou d’école de recrues. Ou encore à toutes les familles et les personnes qui accueillent des ukrainiens et ukrainiennes depuis plusieurs mois.
Les valeurs fédérales portées par notre drapeau sont là : nous sommes toutes et tous responsables, attendu.e.s, compétent.e.s pour contribuer à la vie de notre communauté suisse. Il y a donc de la place pour chacune et chacun : à vous de voir où vous allez vous engager !

Donner pour recevoir

Deuxièmement, il y a ce rappel au centre de notre drapeau : le symbole de la croix qui nous dit que la vraie victoire, au fond, c’est celle du don de soi. Pas celle de la supériorité militaire ou culturelle, mais le don de soi. La croix exprime le don total que Jésus de Nazareth a assumé autrefois à Jérusalem.

Souvenons-nous ensemble de ce symbole fort. Cette année où tant de défis, de souffrances, de conflits, d’inquiétudes continuent à émerger dans le monde entier, nous avons tout intérêt à revisiter l’élan du don de soi.
Parce que comme le disait St-François : « C’est quand on donne qu’on reçoit ! ».

Puissions-nous oser incarner cet élan de vie et d’espérance que tous nos drapeaux nous rappellent ces jours : c’est en donnant que l’on reçoit. 

Lien vers l'agenda des cultes Lien vers les cultes dédiés au 1er août
Pensée du jour

Psaume 80

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour