Vos lieux de culte

Un divorce est toujours une souffrance que l’Église n’a pas à juger.

Toutefois, les diverses confessions chrétiennes portent différents regards à propos du remariage du ou des divorcés:

  • L’Église réformée reconnaît pleinement la validité d’un divorce prononcé par une juridiction civile. A cet égard, elle ne voit pas d’obstacle à une nouvelle union, mais prendra en compte le vécu antérieur de l’un·e ou des deux fiancé·e·s lors de la préparation de mariage.
     
  • Selon la doctrine catholique romaine, les liens du mariage sont indissolubles; le divorce n’est donc pas envisageable et un remariage religieux est par conséquent exclu. Il existe néanmoins la possibilité d’engager une procédure en nullité du mariage où la validité d’une nouvelle union est examinée.
     
  • L’Église catholique chrétienne remarie aussi les divorcé·e·s. Elle prononce le pardon de Jésus-Christ et permet un nouveau départ. Elle tient ainsi compte du fait que le mariage est une institution terrestre et humaine, susceptible d’échouer.
Retour à la page d'accueil du guide Mariage
Pensée du jour

Conflit de valeurs (Genèse 25,27-34)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour