Vos lieux de culte

Si des éléments de gratitude ne manquent pas à l’occasion d’un mariage, et trouvent presque naturellement expression dans une prière de reconnaissance, une seconde prière, dite d’intercession, peut prendre place dans la bénédiction de mariage.

Cette prière n’est pas d’abord destinée à demander l’accompagnement de Dieu sur le couple, car la bénédiction nuptiale répond à cela. Non, cette prière s’ouvre davantage, par exemple en direction de tous les couples qui vivent en harmonie ou traversent des difficultés. Il est préférable qu’elle concerne un ou des sujets faisant écho aux personnes présentes.

Parfois prononcée par un membre de l’assemblée (participation des proches et ami·e·s), elle peut, en finale, se coupler au « Notre Père », prière commune à tou·te·s les chrétien·ne·s, au-delà de toute confession. Cette dernière sera dite en commun avec l’assemblée, et pourquoi pas par chacun·e dans sa langue.

En songeant à l’avenir du couple qui se marie et aux couples présents ou à ceux ou celles avec lesquel·le·s la communauté rassemblée est en communion, des éléments d’intercession s’expriment très naturellement à l’occasion d’un mariage (voir prière d’intercession).
 


Une autre prière, dite de reconnaissance, peut prendre place dans la première partie de la cérémonie. Cette prière sera d’abord l’expression d’une profonde gratitude. La rencontre dudit couple, le chemin déjà parcouru, l’entourage et les amitiés dont l’un·e et l’autre ont bénéficié, les soutiens dans les temps forts et difficiles, etc., sont autant d’éléments qui peuvent nourrir une telle prière que le ou la ministre ou tel·le proche ou ami·e (voir participation des proches et ami·e·s) prononcera au nom des marié·e·s qui l’auront peut-être rédigée eux-mêmes ou elles-mêmes.

Retour à la page d'accueil du guide Mariage
Pensée du jour

Marc 8,11-13

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour