Vos lieux de culte

Lien à l’État de Vaud et financement

Dans le canton de Vaud, Églises et État entretiennent des liens officiels inscrits dans la Constitution.

« Institutions de droit public dotées de la personnalité morale », l’Église évangélique réformée et l’Église catholique romaine reçoivent de l’État les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission au service de toutes et tous dans le Canton (Constitution vaudoise, article 170).

La gestion financière de l’EERV se fonde sur 4 principes

  1. les lieux d’Église et les instances régionales et cantonales pratiquent la solidarité entre eux et reconnaissent leur interdépendance parce qu’ils constituent un corps avec plusieurs parties où chacune dépend des autres 
  2. l’EERV est au service de l’ensemble de la population vaudoise. Elle est un service public. La plupart de ses prestations sont gratuites 
  3. l’EERV pratique la transparence financière. A chaque niveau, elle publie ses comptes, ses budgets et ses bilans, respecte les principes comptables usuels. Elle informe sur l’origine des recettes, des dépenses et sur l’utilisation de l’argent reçu 
  4. l’EERV a besoin de ressources financières comme toute institution humaine. Elle manifeste sa reconnaissance envers ceux qui la font vivre, consciente qu’elle vit de la Grâce. Elle remercie ceux qui en animent la vie spirituelle, administrative et financière. Elle offre à ses collaborateurs et collaboratrices des conditions de travail égales

Le financement de l’Église est alimenté par deux sources

> l’Église : les dons volontaires des fidèles
ils constituent la quasi-totalité des revenus des lieux d’Église 

> L’État : une part de l’impôt cantonal et des impôts communaux 
• la subvention de l’État permet de couvrir, outre la majeure partie des charges salariales, des frais de formation, les vacations et diverses contributions et subventions versées par l’EERV mentionnées dans la convention de subventionnement avec l’État 
• les communes, selon la loi ecclésiastique et des conventions différenciées, prennent à leur charge l’entretien des églises, le chauffage et l’électricité, le salaire des organistes et concierges et doivent fournir des locaux pour le catéchisme

Les bénévoles :

La vie de l’Église ne pourrait être ce qu’elle est sans l’engagement de nombreux  bénévoles, à tous les niveaux leur engagement diminue de manière significative les dépenses le temps mis à disposition par les bénévoles n’est pas chiffrable mais il est très important

Les dons

Les dons recueillis dans les paroisses permettent à l’Église de vivre sa mission d’annonce de l’Évangile, d’accompagnement de ceux qui le souhaitent sur le chemin de la foi (baptême, mariage, inhumation…) ou bien dans leur vie spirituelle. L’Église est disponible auprès de chacun·e, sans distinction, et à toutes les étapes de la vie. L’Église compte sur tous ceux qui exercent un ministère en son sein (pasteur·e·s, prédicateurs·trice·s, conseillers et conseillères presbytéraux…) ainsi que sur l’engagement de nombreux bénévoles, afin d’assurer sa mission au service de toutes et tous. L’annonce de l’Évangile peut se concrétiser dans de nombreux projets, pouvant faire appel à la générosité de tous.

Donner

Les dons vont permettre de prendre en charge les dépenses ordinaires et quotidiennes de la paroisse, les dépenses spécifiques dans le domaine de la jeunesse, de la catéchèse et du bulletin paroissial, et de financer les projets décidés par l’Église. Chaque don compte, même le plus modeste. Chacun·e est invité à donner selon son cœur ou sa foi pour la vie de l’Église. 

Legs et donations

Les legs et donations soutiennent aussi l’Église dans la réalisation de ses missions. Le donateur, la donatrice manifeste ainsi son attachement à l’Église, dans un cadre juridique qui sécurise cette action de solidarité. Donner est un engagement porteur de sens et de responsabilité. 


Pensée du jour

Abram et Melkisédeq (Genèse 14,17-24)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour