Vos lieux de culte

3 thématiques porteuses

Un programme de législature 2019-2024 a été présenté par le Conseil synodal au Synode qui en a pris acte en décembre 2020. 
Si un autre programme va être élaboré au début de la législature 2024-2029, les accents majeurs du dernier colorent la réalité d’aujourd’hui. Il se constituait notamment d’objectifs stratégiques prioritaires et de thématiques porteuses.

  • Enfance & familleS 
  • Jeunesse
  • Enjeux spirituels de la transition écologique et sociale 

Enfance & familleS

Transformer pour toutes les générations.
Au niveau de l’Enfance et des familles, pour favoriser une vie communautaire adaptée aux familles, deux niveaux sont développés.
D’une part, plusieurs postes de professionnels et professionnelles spécifiques ont été mis en place pour créer des pôles Enfance et familleS et mettre en place des projets d’innovations. 
D’autre part, pour favoriser la création de pôles, plusieurs églises sont adaptées et transformées soit pour les enfants, soit pour les familles.

Les pôles Enfance & familleS sont des lieux de vie communautaire et spirituelle pour toutes générations. Ces pôles et ces églises transformées permettent de vivre la foi réformée, de vivre des temps cultuels et communautaires dans des lieux et avec une forme adaptée aux enfants et aux familleS. 

Jeunesse

Dans le canton de Vaud, les Régions s’organisent avec la mise en place de pôles jeunesse. 
L’engagement de nouveaux professionnels et professionnelles ainsi que le partenariat avec les jeunes qui s’engagent, donnent déjà ici et là naissance à de beaux projets. Ces lieux ouverts et inclusifs, tout en restant incisifs sur les valeurs spécifiques de l’Évangile, proposent à la jeune population des espaces pour espérer et agir. Les jeunes dépoussièrent, revisitent et mettent en œuvre le principe actif de l’Évangile de façon pertinente pour aujourd’hui : l’amitié construite sur des relations de confiance.

La mise en place du « parcours 3D » d’initiation à la foi chrétienne complète le dispositif dédié à la jeunesse. 

Destiné aux 11e Harmos, c’est un défi tant vis-à-vis du public visé (les jeunes qui veulent être initiées et initiés à la foi chrétienne pour demander le baptême ou sa confirmation) que vis-à-vis de l’Église et de ses traditions, car ce parcours correspond à une refonte formelle complète du catéchisme. En effet, ce parcours d’initiation à la foi chrétienne vient intensifier et condenser en une année, ce qui se répartissait jusqu’à présent sur 5 ans, pour offrir sur les autres années des activités de liens diverses et variées. 

Enjeux spirituels de la transition écologique et sociale

L’éco-spiritualité et l’engagement écologique en Église sont des manières de prendre soin de nos liens.

Dès lors que l’on parle de « transition », la notion d’interdépendance surgit très rapidement.
Elle se déploie de manière très concrète dans la manière de vivre en famille, en paroisse, comme au sein de la société. En effet, face à la complexité des enjeux écologiques, il n’est pas possible de faire cavalière ou cavalier seul∙e. Sans la mobilisation des savoirs, des compétences et de l’engagement de toutes les actrices et tous les acteurs de la transition, éveiller les consciences et changer nos modes de vie n’est pas envisageable.

En ce sens, l’Église réformée vaudoise est « en transition avec ». C’est pourquoi les ministres aujourd’hui engagé·e·s dans la plateforme de Transition écologique et sociale font du travail en réseau avec les associations locales et autres acteurs et actrices de la transition une priorité. Si les paroisses peuvent être parfois motrices, elles sont le plus souvent partenaires, impliquées dans la vie de leurs villages et de leur quartier.

L’enjeu de la plateforme de Transition écologique et sociale est de pouvoir participer à un mouvement de fond de sensibilisation et d’éveil des consciences, tout en répondant de sa spécificité. Comment rester dans l’espérance et la confiance face au réchauffement climatique et à l’effondrement de la biodiversité ?

La Transition écologique et sociale développe ainsi une spiritualité de la résistance. En effet, face à la peur d’un effondrement, l’Évangile offre des ressources pour garder un ancrage intérieur et une foi en l’être humain capable du meilleur au cœur du pire. Prendre soin de la dimension communautaire comme des collaborations avec d’autres permet de nourrir cette force intérieure : c’est à la croisée du personnel et du collectif que se déploie cette spiritualité de la résistance.

 


Pensée du jour

Sauve-toi, il y va de ta vie! (Genèse 19,1-3 et 12-22)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour