Vos lieux de culte

Une caractéristique essentielle d’un conseil d’Église est sa collégialité.

Cette collégialité s’exerce d’autant mieux que le conseil tend à être lui-même une communauté dont les membres se connaissent, s’estiment, se respectent et ont du plaisir à se retrouver et travailler ensemble. Il est important aussi que chacun et chacune se sente libre de dire « Stop ! » ou « Non! » lorsqu’il ou elle se  sent dépassé·e par la tâche ou gêné·e par une situation ou une relation.

Le conseil est aussi un lieu où l’on peut partager ses joies, ses peines, ses difficultés, recevoir et exercer une entraide fraternelle. À l’intérieur du conseil, et pendant les séances, on veillera à ce que chacun et chacune trouve sa place, à ce que chaque tendance, s’il y en a, ne devienne pas un clan. Il importe qu’elles s’acceptent les unes les autres, et que toutes puissent s’exprimer sans se sentir jugées ou écartées. Ne pas éviter d’avoir des débats de fond qui s’imposent, afin d’assumer les différences et parfois les différends et grandir ainsi dans la vraie communion. 

En début de législature, et même en cours de législature, à l’accueil de chaque nouveau conseiller ou chaque nouvelle conseillère, il est indispensable de prendre le temps nécessaire pour soigner la cohésion de l’équipe à l’aide d’une telle démarche. 


Pensée du jour

Abram et Melkisédeq (Genèse 14,17-24)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour