Les finances des paroisses de l’Eglise Réformée Vaudoise reposent sur trois piliers

Le financement communal

Le financement paroissial

Le financement cantonal

Conformément à la loi sur les relations entre l’Etat et les Eglises reconnues de droit public, les communes mettent à disposition de l’EERV les lieux de culte dont elles sont propriétaires. Elles pourvoient aux frais nécessaires d’exploitation et d’entretien courants des lieux de culte et des salles de catéchisme utilisés par l’EERV et la FEDEC-VD.

Les communes de la paroisse mettent à disposition les temples de Vufflens-la-Ville, Mex et Sullens. Elles pourvoient à leur chauffage et à leur entretien. Elles rétribuent les organistes.

Par les versements réguliers de paroissiens, les dons occasionnels, les offrandes des cultes et les revenus propres (activités diverses et revenus locatifs), la paroisse doit financer la totalité de ses activités (éveil à la foi, enfance, catéchisme, jeunesse, formation d’adultes, rencontre des ainés, cultes, fêtes et actions de solidarités) de sa communication (courriers, flyers, calendriers,…) et de sa gestion. Elle verse également une contribution fixée par le Synode à l’Eglise cantonale en guise de participation aux charges générales de l’Eglise et à la publication du journal Réformés.

Ce sont uniquement ces montants qui émargent à son budget annuel voté par l’assemblée paroissiale.

Conformément à la loi sur les relations entre l’Etat et les Eglises reconnues de droit public, l’Etat assure aux Eglises les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission au service de tous dans le canton.

La subvention de l’Etat permet le financement des salaires de ±300 employés de l’EERV (pasteurs diacres, animateurs d’Eglise et employés administratifs) pour un total de ± 220 équivalents temps pleins (ETP).

Les revenus propres à l’EERV et la contribution des paroisses permettent pour leur part de financer la formation initiale et continue des employés, les activités des aumôneries cantonales dans de nombreuses institutions, les services de formation cantonaux et les offices de support qui permettent la gestion de l’EERV, enfin la direction d’Eglise et ses partenariats romands, suisses et internationaux.

 
Notre budget paroissial devrait se situer idéalement entre
50’000 CHF et 70’000 CHF
Le budget cantonal pour notre paroisse se monte environ à
250’000 CHF

Nous avons beaucoup de chance d’être pareillement soutenu.

Mais nous sommes ensemble responsables du financement paroissial et comptons sur votre soutien.

 

Pensée du jour

Le survivant au massacre de ses frères (Juges 9,1-6)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour