Le 24 février 2022, la Russie a envahit une partie de l'Ukraine, dès les premiers jours, des familles ukrainiennes ont commencé à fuir leur pays, pour se réfugié d'abord dans l'ouest de l'Ukraine puis en Pologne. Au début du mois de mars la Pologne accueillait déjà 3 millions de réfugiés.
Face à cet exil sans précédent, la paroisse de Gimel-Longirod s'est engagé dans l'accueil de familles ukrainiennes fuyant la guerre. Un immense élan de générosité des habitants de la paroisse s'est tout de suite crée. Certains avaient de la place chez eux pour l'accueil, d'autres se sont impliqués dans le soutien aux famille. 

Nous avons monté dès le 10 mars un réseau d'accueil de familles ukrainiennes en prenant soin de mettre en contact des familles suisses désireuses d'accueillir des réfugiés et des familles ukrainiennes fuyant la guerre et se déplaçant en Europe. Au fil du temps, ce réseau de la paroisse a permis l'accueil de plus de 80 personnes (en grande partie des femmes et des enfants).
Le Département missionnaire, à notre demande, nous a prêté sa maison pour que nous puissions y loger deux grandes familles (20 personnes en tout). Des habitants de tous les villages de la paroisse, parfois très éloignés de l'Eglise se sont proposés pour héberger des déplaçés de guerre.

Vous trouverez sur votre droite, quelques photos, ainsi que des articles dans la presse romande ou régionale qui se sont intéressé à notre paroisse. Vous pouvez aussi revoir les différents articles publiés dans la presse suisse-romande sur notre engagement
Cette aventure hors-norme n'est évidemment pas un long fleuve tranquille, en premier pour les familles ukrainiennes déracinés en Suisse, parfois au prise avec une administration un peu débordé, mais également pour nous, habitants de nos villages. Cette aventure a inspiré quelques textes de réflexion sur l'accueil que vous pouvez lire ici

Pensée du jour

Les bons comptes font les bons amis (Genèse 14,17-24)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour