Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

Recevoir le baptême

Moment symbolique fort posé au début de la vie d’un enfant, le baptême se vit au cours d’un culte.

Votre paroisse réjouit d’une telle démarche. Les parents inscrivent ainsi leur enfant dans la longue histoire de ceux et celles qui ont placé leur confiance en Dieu à la suite du Christ. C’est aussi bien évidemment une manière d’être accueilli dans l’Eglise.

L’Eglise réformée du Canton de Vaud vous propose quelques renseignements et information sur le baptême et la présentation sur ce lien suivant:

https://eerv.ch/preparer-bapteme/

Acte de reconnaissance pour la venue d’un enfant, fête de famille, engagement à l’Eglise, témoignage de foi… le baptême a plusieurs facettes. Pour en parler et préparer ce moment, vous êtes bien sûr invités à contacter et rencontrer le pasteur de Crissier, Ch. Reymond (contact)

.

Des dates de jour de baptême sont annoncées dans le journal « Réformés ». De toute façon il s’agit d’en parler avec le pasteur au minimum un mois à l’avance.

Main De Nourisson

A tout âge

Bien sûr le baptême peut se vivre à tous les âges de la vie avec une démarche et une préparation adaptée. Là encore, n’hésitez pas à contacter le pasteur Reymond.

Et la présentation?

Pour celles et ceux qui désirent un acte plus « léger » ou qui tiennent à laisser la possibilité de vivre le baptême à leur enfant lorsqu’il (elle) sera plus grand(e), l’Église réformée offre la possibilité de présenter leur fils ou leur fille à l’Église pour un geste de bénédiction et une prière d’intercession.

Merci de prendre contact avec le pasteur Reymond avant de fixer la date définitive en famille et au moins quatre semaines à l’avance.

 

Pensée du jour

outes nos excuses pour la panne de réseau avec Interbible qui ne peut nous fournir les textes 'lire le texte' pour l'instant. Cliquer sur 'lire la suite' uniquement.

En exil de moi-même (Jérémie 25,1-14) Pas très joyeuse la prophétie… Comment peut-on concilier cette annonce de malheurs avec un Dieu d’amour? Peut-être d’abord en remplaçant, dans notre lecture, le mot «Seigneur» par «la vie».

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour