Prier pour les malades, c’est la mission que s’est donnée Les mains ouvertes. Ce groupe de prière œcuménique en lien avec les malades est actif dans la région La Côte. Découverte.

Un changement nécessaire
Le groupe Les mains ouvertes n’aurait peut-être pas existé sans la Covid. En effet, après le passage de la pandémie, il n’était plus possible pour les bénévoles d’emmener les malades dans les chapelles des hôpitaux pour célébrer une messe ou un culte. La solide structure existante devait se dissoudre. Mais pour Monique Chrispeels, membre de la paroisse protestante de Nyon, Malou Cherpillod, paroissienne catholique de Nyon et Eric Monneron, diacre permanent de l’unité pastorale interculturelle Nyon – Terre Sainte, il est encore possible de soutenir les malades, même en dehors des hôpitaux. Ensemble, ils créent le groupe de prière oecuménique en lien avec les malades Les mains ouvertes.


Des célébrations mensuelles 
Chacun·e, quelle que soit sa religion, est invité·e à rejoindre le groupe Les mains ouvertes pour vivre un temps de célébration le dernier samedi du mois à 10 heures. Le groupe prie pour les malades dont les noms ont été communiqués par les aumôniers. Après la célébration, les personnes présentes partagent un café et des croissants dans un moment de partage amical. Pour rejoindre le groupe, n'hésitez pas à leur rendre visite lors de l'un des services (liste ci-dessous).
 

 

Pensée du jour

Des extraterrestres dans la Bible!? (Genèse 28,10-22)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour