Élections complémentaires et chantiers essentiels

Réunis au Mont-sur-Lausanne samedi 11 mars 2023 pour un Synode extraordinaire, le législatif et l’exécutif de l’Église évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) ont abordé plusieurs sujets portant notamment sur les dotations, la formation et la gouvernance. L’Assemblée législative cantonale a procédé à plusieurs élections complémentaires dont trois sièges à l’exécutif annoncés vacants à fin août. L’inauguration de la Maison de la diaconie a fait l’objet d’un retour d’expérience.

Maison des solidarités « Jardins Divers »

En guise d’introduction du Synode, l’exécutif a présenté l’inauguration, début de cette année, de la Maison des solidarités « Jardins Divers » à Lausanne. Un projet régional de l’Église réformée vaudoise qui éclot et porte le cœur de cible de la mission d’Église dans le monde : la diaconie. Ce sont des témoignages qui ont ponctué cette présentation : « solidarité de quartier », « accueil inconditionnel et gratuité complète », « la grande salle est ouverte sur le temple ; la spiritualité, n’est pas un coin à part, elle est au cœur de la vie », « la diaconie, c’est incarner la parole de Dieu ; c’est la foi en baskets ».
Avec cet exemple évocateur, le Conseil synodal fixe son regard sur le réel horizon qui est le sien, le nôtre : le service aux autres.

Elections complémentaires
Le Parlement a procédé à plusieurs élections complémentaires : Conseil synodal, Commission de gestion, Synode de l’Église réformée de Suisse, Synode missionnaire.

- Conseil synodal
Suite à l’annonce du départ de trois membres de l’exécutif à fin août 2023, trois sièges étaient à pourvoir (un siège ministériel et deux sièges laïques). Cinq candidatures se sont constituées et présentées aux délégués et déléguées du Synode.
L’élection complémentaire s’est déroulée à bulletin secret. Selon 72 bulletins délivrés, sont élue et élus au premier tour à la majorité absolue : Laurence Bohnenblust-Pidoux, ministre (64 voix), Philippe Leuba, laïque (59 voix), Michel Blanc, laïque (44 voix).  
A l’occasion de la présentation de leur candidature, chacun et chacune a porté un mot qui définissait leur démarche. Laurence Bohnenblust-Pidoux a porté le mot « soutenir », Philippe Leuba a porté le mot « servir » et Michel Blanc a porté le mot « farine ».
Les trois personnes élues au Conseil synodal prendront leur fonction début septembre 2023 et seront installées lors du culte synodal à la cathédrale. Ces élections complémentaires à l’exécutif de l’Église vaudoise se sont déroulées précocement permettant d’anticiper le renouvellement de près de la moitié du gouvernement à un an de l’échéance de la législature en cours 2019-2024.

  
légende photo : Michel Blanc, Laurence Bohnenblust-Pidoux, Philippe Leuba

- Commission de gestion
Deux places ministérielles étaient à repourvoir, sont élu·e·s : Catherine Abrecht et David Freymond

- Synode de l’Eglise évangélique réformée de Suisse
Deux places étaient à repourvoir, sont élu·e·s : Benoît Zimmermann et Sylvie Arnaud

Approche holistique des dotations

Selon la demande du Synode en novembre 2022, le Conseil synodal a établi un rapport dans une perspective d’alignement de la dotation effective des Services et des Offices au nombre d’EPT (emploi plein temps) votés par le Synode.
Le rapport offre l’occasion de dresser un état des lieux complet du travail des Services et des Offices et met en lumière leur appui permettant aux lieux d’Église d’exercer leur mission au service de toutes et tous. Ce rapport porte sur l’analyse des forces en transparence responsable, en conscience du travail qui se fait et qui doit être fait ainsi que des enjeux stratégiques.
Premier constat, fiabilité, exemplarité et compétences sont incontournables pour mener la mission confiée sur la base d’une subvention étatique qui dicte et oblige le respect de normes légales. Deuxième constat, la nécessaire préparation holistique de toute restructuration, ainsi c’est l’ensemble de l’EERV qui doit aborder des changements. Le chantier gouvernance est l’un des piliers de la préparation au ces changements. Tous les secteurs, thématiques et entités sont impactés directement ou indirectement puisque liés et synchrone. « Qui cueille une fleur dérange une étoile » disait Théodore Monod, naturaliste biologiste. La restructuration dans un domaine, entraîne des conséquences en chaîne dans les autres domaines. Ce sont ces conséquences qu’il appartient d’identifier en responsabilité.
Le renoncement est un défi et c’est dans le respect et la valorisation du travail des unes, des uns et des autres, que l’Église pourra poursuivre une saine collaboration collective.
En conclusion, le Synode demande au Conseil synodal de lui présenter lors de la session de juin 2023, un rapport incluant un échéancier.

Filières de formation

Déposée par dix membres du Synode, une motion sur la relation avec la Haute École de Théologie protestante (HET-Pro) a été abordée. Les motionnaires souhaitent l’entrée en dialogue avec la HET-Pro afin de déterminer les modalités d'une collaboration avec les personnes bénéficiaires d’une formation par cette filière et la possibilité d’engagement dans des métiers d'Église par l'EERV.
En réponse à cette motion, le Conseil synodal rappelle les possibilités de formation existantes pour accéder à un ministère consacré ou non au sein de l’EERV (Facultés de théologie à Lausanne et à Genève, Cèdres formation ou Explos théologiques, Office protestant de la formation). Ces lieux couvrent à l’heure actuelle les besoins de formation aux ministères (pastorat et diaconat) et au métier d’animateur, d’animatrice d’Eglise.
La possibilité que la HET-Pro devienne un organe supplémentaire de formation pour l’EERV n’a pas été débattue au sein du Synode, respectivement des Synodes des Églises romandes. Le collège exécutif exprime ce souhait partagé de rencontrer la direction de la HET-Pro pour communiquer sur les critères et conditions d’accès aux postes, et lever tout potentiel malentendu.
Le Parlement s’est prononcé pour un classement sans suite de la motion.

Autres sujets abordés

Repourvues et budget
L’exécutif a également informé le Synode de la continuité du processus d’ouverture et de clarté des repourvues avec la clé des explications portant sur l’articulation entre les postes vacants, la pyramide des âges qui pèse financièrement, les bonnes relations avec les Eglises sœurs et le budget. Une réflexion est également engagée quant à certains organismes subsidiés tels que la Conférence des Eglises réformées romande et l’Eglise évangélique réformée de Suisse.
Le Conseil synodal travaillera le défi que représente les postes qui seront vacants à la fin de l’année.

Fondation immobilière
L’EERV est propriétaire de trois immeubles administrés par une gérance. Un rapport de la Commission des finances a étudié la pertinence de créer une fondation immobilière, recommandant au final de ne pas retenir cette solution tout comme l’exécutif le préconisait également. Ainsi, l’Assemblée synodale s’est prononcée en défaveur de la création d’une fondation immobilière, maintenant la situation actuelle d’administrer les immeubles par une gérance avec un contrôle annuel effectué par l’Office chancellerie et finances.

Délégation des ministres aux Assemblées régionales
Une question d’ordre réglementaire et organisationnelle a été posée quant à la délégation de ministres aux Assemblées régionales. L’exécutif y a répondu que ce thème a déjà été partiellement abordé, en particulier pour la Région Nord vaudois et des paroisses pourvues de postes à 50%. Pour ces prochains mois, il s’agit de définir comment s’organiser puis de réglementer. Pour une clarification et une réponse plus globale, ce point doit faire partie de l’enveloppe de travail gouvernance pour consolider de manière plus cantonale ces questions pour la prochaine législature.

Culte synodal de consécration et d’agrégation
L’édition 2023 du culte synodal de consécration et d’agrégation accueillera à la cathédrale le 2 septembre des personnes agrégées. Un acte liturgique d’accueil sera délivré pour les animateurs et animatrices d’Église qui pour la première fois seront partie intégrante du culte synodal.
Le début de l’après-midi sera dédié au thème de la prière avec l’objectif de rassembler, encourager et visibiliser ce qui est vécu dans les groupes de prière partout dans le canton. Ensuite, un temps de plenum réflexif se déroulera suivi d’un temps de partage et d’une collation.

Projet « Petite école de vie communautaire »
Le projet « Petite école de vie communautaire » est à visée œcuménique et se déploiera sur neuf mois (septembre 2023 - mai 2024) à Crêt-Bérard et à Saint-Loup. Son articulation repose sur une dynamique communautaire multipliant de petites communautés favorisant les liens humains et la coopération, les initiatives personnelles et les projets originaux ainsi que différentes des formes de témoignage qui résonnent en Église réformée vaudoise.

La Marelle
Le nouveau directeur de la Marelle, en fonction depuis septembre 2022, Pierre-Philippe Devaux a été présenté aux délégués et déléguées du Synode.


Pensée du jour

De la puissance à la richesse (Actes 3,1-10)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour