Dans le désert, Dieu prend soin

Une nouvelle fois, Dieu entend...

Libéré de leur maître, le peuple hébreu peut relever la tête et regarder vers l'avenir. Mais ce Dieu qui les a fait sortir d'Egypte, ne semble pas de soucier d'eux. Le peuple hébreu lui reproche. Dieu répond une nouvelle fois aux besoins de son peuple et propose un chemin inattendu : la manne ; ce qui veut dire : “qu'est-ce que c'est ?"

L'Exode 16, 1-5. 13b-31 explique que le don de la manne est un appel à partager ce que nous avons aujourd'hui sans peur du lendemain, à entrer dans la démaîtrise, et surtout un appel à reconnaître l'amour de Dieu pour nous.  

Ecouter et regarder le texte biblique


Lire le texte biblique

Toute la communauté d'Israël quitta Élim ; le quinzième jour du deuxième mois après la sortie d'Égypte, ils arrivèrent au désert de Sin, situé entre Élim et le mont Sinaï. Là, dans le désert, les Israélites se remirent à protester contre Moïse et Aaron. Ils disaient : « Si seulement le Seigneur nous avait fait mourir en Égypte, quand nous nous réunissions autour des marmites de viande et que nous avions assez à manger ! Mais vous nous avez conduits dans ce désert pour nous y laisser tous mourir de faim ! »

Le Seigneur dit à Moïse : « Du haut des cieux, je ferai pleuvoir du pain sur vous. Chaque jour les gens iront ramasser leur ration de la journée. Je vous mettrai ainsi à l'épreuve pour savoir si vous marchez ou non selon mon enseignement. Le sixième jour, quand ils prépareront ce qu'ils auront ramassé, ils trouveront le double des autres jours. »

Le matin, tout autour du camp, il y avait une couche de rosée. Lorsque la rosée s'évapora, quelque chose de granuleux, fin comme du givre, restait par terre. Les Israélites le virent, mais ne savaient pas ce que c'était, et ils se demandèrent les uns aux autres : « Qu'est-ce que c'est ? » Moïse leur répondit : « C'est le pain que le Seigneur vous donne à manger. Et voici ce que le Seigneur a ordonné : “Que chacun en ramasse la ration qui lui est nécessaire ; vous en ramasserez environ quatre litres par personne, d'après le nombre de personnes vivant sous la même tente.” »

Les Israélites agirent ainsi ; ils en ramassèrent, les uns beaucoup, les autres peu. Mais lorsqu'ils en mesurèrent la quantité, ceux qui en avaient beaucoup n'en avaient pas trop, et ceux qui en avaient peu n'en manquaient pas. Chacun en avait la ration nécessaire.

Moïse leur dit encore : « Que personne n'en mette de côté pour demain matin. » Mais certains n'écoutèrent pas et en conservèrent jusqu'au matin ; la vermine s'y mit et rendit le tout infect. Moïse se mit en colère contre eux. Dès lors, chaque matin, ils en ramassèrent leur ration quotidienne. Quand le soleil devenait chaud, le reste fondait. Le sixième jour, ils en ramassèrent une double ration, environ huit litres par personne. Les chefs de la communauté allèrent l'annoncer à Moïse, qui leur dit : « C'est bien ce que le Seigneur a ordonné. Demain, c'est le sabbat, le jour de repos réservé pour le Seigneur. Cuisez ce que vous voulez cuire, faites bouillir ce que vous voulez bouillir, et gardez le surplus jusqu'à demain matin. » Ils en mirent donc de côté pour le lendemain, selon les instructions de Moïse, et il n'y eut ni puanteur ni vermine.

« Mangez cela aujourd'hui, leur dit alors Moïse. Car aujourd'hui, c'est le sabbat en l'honneur du Seigneur ; vous ne trouveriez rien dehors. En effet, pendant six jours, vous ramasserez de cette nourriture, mais le septième jour, le jour du sabbat, il n'y en aura pas. » Pourtant, le septième jour, certains Israélites sortirent du camp pour aller en ramasser, mais sans rien trouver.

Le Seigneur dit à Moïse : « Allez-vous encore longtemps refuser d'obéir à mes commandements et à mes enseignements ? Sachez-le bien, je vous ai donné le sabbat pour vous reposer, et voilà pourquoi je vous donne, le sixième jour, une ration de nourriture pour deux jours. Le septième jour, que chacun reste chez soi, que personne n'en sorte. » Ainsi le peuple d'Israël se reposa le septième jour.

Les Israélites donnèrent à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à des graines de coriandre ; elle était blanche et avait un goût de gâteau au miel.

 

 

Pensée du jour

Des extraterrestres dans la Bible!? (Genèse 28,10-22)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour