Nous avons été placés dans notre environnement pour y être des cultivateurs à la suite du Créateur...

publié le 23 novembre 2023

Je suis un vrai citadin. Un incompétent de la nature. Ma première maison avait un beau jardin… dont je ne me suis jamais occupé. Au bout de 5 ans, il était infréquentable ! J’ai déménagé et, quelques années après, j’y suis retourné en visite. C’est devenu un petit paradis fleuri, avec un potager, des poules, des jeux pour enfants. Le nouvel habitant cultive son jardin, et tous : enfants, invités, et même animaux s’y épanouissent. La jungle est devenue un lieu de joie et de relaxation.

Selon Genèse 1, 26-28, Dieu créé l’homme et la femme à son image et leur commande de dominer la terre en son nom. C’est le “mandat culturel.” Le mot culture a plusieurs sens, l’un agricole et l’autre sociologique. Il est aussi très proche du mot culte. De fait, la valeur commune aux membres d’une société, ce qui y est sacralisé, façonne autant sa production culturelle que son paysage. La culture d’un peuple découle de son culte. Venant de l’étranger, je m’émerveille en découvrant la beauté de notre région. Mais elle est aussi le théâtre de souffrances à briser le cœur.

Le mandat culturel nous rappelle que nous avons été placés dans notre environnement pour y être des cultivateurs à la suite du Créateur. C’est donc pour une bonne raison que nos temples sont au milieu de nos villages, que nous sommes dans nos familles, jobs ou E.M.S. Quand Christ restaure en nous l’image de Dieu, il nous donne de façonner nos environnements à sa ressemblance. Quand le Christ est l’unique objet de notre vénération, notre culture permet l'épanouissement de chaque créature. Lâchons le culte de soi, aimons Dieu passionnément, et allons cultiver nos champs !

Thomas Keller, pasteur de Grandson

Pensée du jour

Abram et Melkisédeq (Genèse 14,17-24)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour