Du projet à la célébration

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le mariage à l'église sans jamais oser le demander

Vous vous aimez, quelle joie !
 

Vous désirez vous engager et songez à vous marier ? Quel beau projet !


Du coup, vous allez partager de nombreuses questions, préciser le sens de ce que vous souhaitez vivre, civilement et peut-être religieusement, et préparer une cérémonie. 

« Se marier à l'église », c'est l'expression religieuse de votre relation. C'est une offre que vous fait l'Église chrétienne* pour demander à Dieu d'accompagner votre projet.
L’Église réformée vaudoise reconnaît le mariage tel qu’il est prononcé par l’État civil et offre la bénédiction de mariage à tous les couples mariés, quelle que soit leur composition.

Et si vous commenciez par découvrir la liste pour ne rien oublier ?

* Le mot Église avec majuscule désigne l'institution religieuse ; le même mot, écrit tout en minuscules, désigne le bâtiment, également couramment appelé temple.

 

Un projet d’amour

La célébration de bénédiction du mariage à l’église est un cadeau offert pour associer les familles et les ami·e·s qui vous entourent, partager les valeurs qui fondent votre projet d’amour, recevoir la bénédiction de Dieu et accueillir une réflexion biblique. Votre Église se réjouit de vous accompagner dans la préparation de ce moment.


Une préparation commune

Le ou la ministre* vous accueille, entend votre histoire, votre projet, vos souhaits. Il ou elle vous accompagne dans une réflexion sur le sens du mariage à la lumière de l’Évangile et selon la tradition réformée. Il ou elle prépare avec vous les différents éléments de la célébration et vous aide à régler les questions pratiques.



Une célébration personnalisée

Le ou la ministre* préside la célébration et atteste de la foi de l’Église en un Dieu d’Amour.
Dans la conviction que l’Amour de Dieu peut nourrir la dimension conjugale, il ou elle exhorte chacun·e à poser dans le monde des signes de foi, d’espérance et d’amour entre les êtres humains. Avec les proches rassemblé·e·s autour de vous, il ou elle est témoin de vos engagements et invoque sur votre couple la bénédiction de Dieu.
La cohabitation dans le couple de deux traditions confessionnelles ou religieuses différentes n’empêche pas de préparer et de vivre une telle cérémonie. Le ou la ministre saura faire de la place aux deux traditions dans un esprit d’ouverture.

Pensée du jour

Hagar en fuite (Genèse 16,7-16)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour