« Le Seigneur va passer »

Pour notre 5e sortie ‘Montagne et Prière’, la nature semblait accordée au thème choisi : la rencontre d’Élie avec le Seigneur sur l’Horeb. Un orage à tout casser avait éclaté pendant la nuit … mais le Seigneur n’était pas dans l’orage. Un épais brouillard nous a accueillis au petit matin, nous enveloppant de son mystère … « Sors et tiens-toi sur la montagne, devant le Seigneur ; voici, le Seigneur va passer. » (1Rois 19,11)

Sortir pour marcher, marcher pour monter, monter pour rencontrer le Seigneur et les autres. Après quelques défections matinales, c’est un petit groupe d’une dizaine de montagnards qui se retrouvent, 10 heureux d’être emmenés par Solange Pellet et Fabienne Theytaz au Chalet des Chaux.

La pasteure Solange annonce la journée et les stations programmées. Fabienne entame pour nous le Notre Père. Au gré d'une descente parfois escarpée, humidifiée par la pluie nocturne, et au fil des haltes, nous nous concentrons sur le thème de l’Horeb, de la ‘caverne’. Ce temps de ressourcement est enrichi par les exposés de Solange, qui d'autre part avec Fabienne, veille – depuis l'arrière de notre colonne - à la cohésion de son « troupeau ».

- Quel est votre Horeb ? De qui, de quoi avez-vous besoin d’être guéris ? Qu’est-ce qui, ces derniers temps, fatigue votre marche ?


Mais tout comme Élie, nous ne restons pas longtemps dans notre ‘caverne intérieure’ ; le Seigneur vient nous y rejoindre pour nous inviter à sortir afin de goûter à sa Présence :

« Le Seigneur va passer. Pourquoi es-tu là ? Qu’as-tu besoin d’exprimer pour vivre à nouveau ? Le Seigneur va passer. Il va se révéler au plus intime de toi-même dans une douceur inexprimable. »

Le pique-nique à Solalex, dans le lit de la rivière au débit trop sensiblement réduit, fut un moment de grâce, qui nous a permis de savourer le silence des bois et le doux murmure du ruisseau, ainsi que la richesse des partages. Moment tout simple de sérénité, de joie, de prières et de chants. Indicible bonheur ! « Comme un souffle fragile, Ta Parole se donne. Comme un vase d’argile, Ton Amour nous façonne. »

La descente vers Gryon, suivie d'une dernière remontée assez abrupte sur Barboleuse, fut tant joyeuse que sereine. Chacun(e) s'y trouva BIEN.

Personnellement, en très chaleureuse compagnie, j'ai trouvé, tout au long de cette lumineuse journée, une nouvelle source d’apaisement, de plénitude et de joie qui ne cesse de diffuser. Cela m'aide à sourire aux autres.

Chaque arrêt fut l'occasion tant de retour sur moi que – au sortir de la « Caverne » - de rayonnement spirituel dans cet environnement tellement privilégié !

Merci de votre merveilleuse compagnie !

Texte : François Henrion et Fabienne Theytaz

Photos :  Solange Pellet et Fabienne Theytaz

Pensée du jour

Psaume 80

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour