Publié le 29 février 2024

Nous sommes quelques parents à lire ce journal, quelques oncles et tantes aussi. Tous, en tout cas, concernés par l’avenir des jeunes de nos villages. Ce que nous leur souhaitons, évidemment, c’est d’être heureux ! Alors les anciens diront que le bonheur se trouve dans la construction de la communauté. Les jeunes, qu’il se trouve dans la découverte de soi. Jean Calvin, lui, dans le catéchisme de Genève, commençait par dire 2 choses aux enfants : Le but de la vie, c’ est de connaître Dieu ; et le bonheur, c’est de connaître Dieu. Le bonheur ne serait donc ni la construction de la communauté, ni la découverte de soi, mais la connaissance de Dieu.

J’ai beaucoup de rêves pour mes enfants. Mais le premier, c’est qu’ils connaissent Dieu comme on connait un ami proche, comme on connaît un compagnon. On peut le connaître comme une théorie ou une belle histoire, mais mon rêve pour ceux que j’aime est qu’ils connaissent Dieu comme Abraham le connaissait. Dans la Bible, le récit de la vie d’Abraham s’étend sur 13 chapitres, il a vécu beaucoup d’aventures avec Dieu ! Abraham a connu Dieu comme capitaine Haddock connaît Tintin, comme Astérix connaît Obélix, comme on connait quelqu’un avec qui on a pleuré, ri, eu peur, avec qui on s’est disputé puis réconcilié.

Abraham avait 75 ans quand Dieu est entré dans l’équation : 75 ans quand il pu entendre son appel et nommer enfin ce qui le mettait en route. A nous aussi et à nos enfants, que Dieu fasse entendre sa voix aujourd’hui. Qu’il nous donne d’entendre sa promesse, de lui faire confiance et de tout quitter pour marcher à sa suite ! Qu’il nous donne de vivre nos vies comme une aventure avec lui.

Thomas Keller, pasteur de La Paroisse de Grandson.

Pensée du jour

Des extraterrestres dans la Bible!? (Genèse 28,10-22)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour