Vos lieux de culte

Aller voir l'enfant de lumière !

Ecouter et regarder le texte biblique


Lire le texte biblique

Luc 2, 1-32

1En ce temps-là, l'empereur Auguste donna l'ordre de recenser tous les habitants de l'empire romain. 
2Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie. 
3Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d'origine. 
4Joseph lui aussi partit de Nazareth, une ville de Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, là où était né le roi David ; en effet, il était lui-même un descendant de David. 
5Il alla s'y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. 
6Pendant qu'ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva. 
7Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle destinée aux voyageurs.
Un ange apparaît à des bergers.
8Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau. 
9Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur. 
10Mais l'ange leur dit : « N'ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup tout le peuple : 
11cette nuit, dans la ville de David, est né, pour vous, un sauveur ; c'est le Christ, le Seigneur ! 
12Et voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. »
13Tout à coup, il y eut avec l'ange une troupe très nombreuse d'anges du ciel, qui louaient Dieu en disant :
14« Gloire à Dieu dans les cieux très hauts, et paix sur la terre pour ceux qu'il aime ! »
Les bergers vont à Bethléem.
15Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : « Allons donc jusqu'à Bethléem : il faut que nous voyions ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. » 
16Ils se dépêchèrent d'y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph et le nouveau-né couché dans la mangeoire. 
17Quand ils le virent, ils racontèrent ce que l'ange leur avait dit au sujet de ce petit enfant. 
18Toutes les personnes qui entendirent les bergers furent étonnées de ce qu'ils leur disaient. 
19Quant à Marie, elle gardait tout cela dans sa mémoire et elle y réfléchissait profondément. 
20Puis les bergers prirent le chemin du retour. Ils chantaient la gloire de Dieu et le louaient pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, car tout s'était passé comme l'ange le leur avait annoncé.
Jésus reçoit son nom.
21Le huitième jour après la naissance, le moment vint de circoncire l'enfant ; on lui donna le nom de Jésus, comme l'avait indiqué l'ange avant que sa mère devienne enceinte.
Jésus est présenté dans le temple.
22Puis le moment vint pour Joseph et Marie d'accomplir la cérémonie de purification qu'ordonne la loi de Moïse. Ils amenèrent alors l'enfant au temple de Jérusalem pour le présenter au Seigneur, 
23car il est écrit dans la loi du Seigneur : « Tout garçon premier-né sera mis à part pour le Seigneur. » 
24Ils devaient offrir aussi le sacrifice que demande la même loi, « une paire de tourterelles ou deux jeunes colombes. »
25Il y avait alors à Jérusalem un homme nommé Siméon. Il était juste, il honorait Dieu et attendait celui qui devait sauver Israël. L'Esprit saint était avec lui 
26et lui avait appris qu'il ne mourrait pas avant d'avoir vu le Christ envoyé par le Seigneur.
27Inspiré par l'Esprit, Siméon alla dans le temple. Quand les parents de Jésus amenèrent leur petit enfant afin d'accomplir pour lui ce que demandait la Loi, 
28Siméon le reçut dans ses bras et bénit Dieu en disant :
29« Maintenant, ô maître, tu as réalisé ta promesse :
tu peux laisser ton serviteur aller en paix.
30Car j'ai vu de mes propres yeux ton salut,
31ce salut que tu as préparé devant tous les peuples :
32c'est la lumière qui te fera connaître aux populations
et qui sera la gloire d'Israël, ton peuple. »

Pensée du jour

Résilience (Genèse 35,16-21 et 27-29)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour