Vos lieux de culte

Choisir la paix !

"Dieu a donné en partage un sixième sens, l’intelligence, et un septième, la parole, qui permet d’interpréter ses oeuvres."
(Siracide 17, 5-6)

On peut se demander si l’intelligence est vraiment un sens au même titre que l’odorat ou le toucher. Il faut peut-être apparenter ce sixième sens à ce que l’on nomme « le bon sens ». La mère d’un conte africain dit à son fils : « Epaminondas, qu’as-tu fait du bon sens que je t’ai donné à ta naissance ? » Cette question implique que le bon sens est inné, comme les cinq sens, mais que l’on peut aussi en être dépourvu, tel cet Epaminondas. Or comme il s’agit d’un don de Dieu, l’être humain qui semble en être privé, doit en réalité chercher au plus profond de lui ce pragmatisme, cette disposition d’esprit qui permet de juger avec clarté. Et c’est dans son cœur qu’il trouvera cette intelligence car c’est au coeur que Dieu demande de réfléchir.

« L’esprit cherche et c’est le coeur qui trouve. » Cette citation de George Sand peut s’appliquer à David. Pour sortir victorieux de sa confrontation avec Saül, David va faire appel à tous ses sens mais la solution viendra de son coeur. L’intelligence dans la Bible est souvent liée à la Sagesse. La Sagesse est une figure de l’Ancien Testament liée à la Ruah, à l’Esprit de Dieu. Cette sagesse naît du respect, crainte de Dieu (Job 28,28, Psaumes 111/110,10). L’intelligence, c’est se mettre à l’écoute de Dieu et faire des choix sur cette base : « Est-ce qu’il y a quelqu’un de sage parmi vous ? Est-ce qu'il y a quelqu’un d’intelligent ? Alors il doit le montrer par sa bonne conduite, par des actes faits avec douceur et sagesse. » (Jacques 3,13).

« Quand Jésus veut résumer ce qui est l’essentiel de la foi et de la religion, il propose ceci : “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ton intelligence et de toute ta force” (Marc 12,29). Jésus cite alors un verset de la Bible (Deutéronome 6,5), mais c’est lui, Jésus, qui a ajouté le “tu aimeras Dieu de toute ton intelligence” qui ne se trouvait pas dans l’original du Deutéronome. Cet ajout a très certainement fait un choc à ceux qui écoutaient Jésus, puisque ce texte était la base de leur théologie, qu’ils le récitaient chaque matin en se levant et chaque soir en se couchant… Quand Jésus dit cela, il nous encourage très très fortement à utiliser notre intelligence, il fait même de la réflexion personnelle un devoir quotidien pour chacun de nous. L’intelligence est donc selon Jésus une alliée de la foi, qui n’a rien à craindre de l’intelligence, au contraire. La foi n’a rien à craindre des sciences physiques ou humaines, ni de la recherche biblique, elle n’a rien à craindre des débats philosophiques ou théologiques. L’intelligence est même, pour Jésus, une dimension essentielle de la foi. Jésus nous dit qu’aimer Dieu véritablement, c’est l’aimer en réfléchissant par soi-même. »

( Marc PERNOT, pasteur, sur jecherchedieu.ch/dictionnaire-de-theologie/intelligence/)

Pensée du jour

Un nouveau projet de vie (Jean 1,40-42)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour