Vos lieux de culte

L'essentiel est dans le coeur !

Le coeur ne fait pas partie des cinq sens. Pourtant, cet organe, qui bat fidèlement le rythme dans notre poitrine, va bien au-delà de sa fonction vitale.

Le coeur est avant tout le refuge des sentiments, comme un synonyme du mot « amour ». Les enfants apprennent tôt à dessiner le symbole tout en rondeur qui le représente, dans une démarche d’apprivoisement de l’expression de leurs sentiments. Le coeur est aussi le miroir des émotions, comme le suggèrent plusieurs expressions de la langue française telles qu’« avoir le coeur gros », « de gaieté de coeur », « un coeur de pierre ».
L’expression « avoir à coeur » est plus proche de la signification qu’avait le coeur pour les anciens. Les Israélites considéraient le ventre comme le lieu des sentiments et le coeur comme le siège des intentions et de la volonté. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre ce que le Siracide nous rappelle : « le Seigneur a donné aux humains un coeur pour réfléchir ». (Siracide 17,6)
Dieu a vu que le coeur de David possédait toutes les qualités nécessaires pour raisonner. Comme un accomplissement à cette prédiction divine, David va utiliser son coeur comme un sens pour appréhender le monde qui l’entoure, motiver ses actions et respecter Dieu.

L’expression « avoir à coeur » est plus proche de la signification qu’avait le coeur pour les anciens. Les Israélites considéraient le ventre comme le lieu des sentiments et le coeur comme le siège des intentions et de la volonté. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre ce que le Siracide nous rappelle : « le Seigneur a donné aux humains un coeur pour réfléchir ». (Siracide 17,6)
Dieu a vu que le coeur de David possédait toutes les qualités nécessaires pour raisonner. Comme un accomplissement à cette prédiction divine, David va utiliser son coeur comme un sens pour appréhender le monde qui l’entoure, motiver ses actions et respecter Dieu.

 

Pensée du jour

Résilience (Genèse 35,16-21 et 27-29)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour