Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

Engagez-vous !

La paroisse cherche à repourvoir des fonctions électives

  • 3 personnes au Bureau de l’Assemblée paroissiale (président-e, vice-président-e, secrétaire)
  • 1 personne à la Commission de gestion et des finances.

Ci-dessous, vous trouvez quelques informations qui pourraient vous aider.

Faire partie d’un conseil

Etre conseiller, dans l‘EERV, c’est être membre d’un groupe de personnes élues pour assumer la responsabilité de la vie d’un lieu d’Eglise. Etre conseiller, c’est faire partie d’une equipe de travail.
Prendre soin de la cohésion de cette équipe est primordial. Ecoute, communication claire, vision commune, répartition des tâches, résolution de problèmes, prise de décision collégiale, soin d’une spiritualité à partager, formation et développement en sont les ingrédients incontournables.
S’organiser, savoir où on va, fixer des priorités, être créatifs en sont quelques maîtres mots.

Etre conseiller

Devenir membre d’un conseil de l’EERV, c’est faire partie de l‘équipe responsable de la vie d’un lieu d’Eglise.
La responsabilité d’un conseil est de deux ordres : spirituelle et administrative.

Responsabilité spirituelle

Cela signifie veiller à ce que :

  • la paroisse, le service communautaire régional, la Région, le service cantonal ou l’aumônerie vivent
  • l’Evangile y soit proposé, promu et partagé en paroles et en actes
  • les besoins de la population soient écoutés et pris en compte
  • la vie du lieu d’Eglise se déroute dans te cadre proposé par l’EERV.

Il s’agit de tenir ensemble trois fidélités : fidélité à l ‘Evangile, fidélité aux gens tels qu’i s sont aujourd’hui et fidélité au cadre donné par notre Eglise réformée.

Responsabilité administrative et financière

Il s’agit d’organiser concrètement les activités qui permettent à la vie communautaire de se dérouler de manière efficace, de générer des ressources et de gérer les biens.
Un conseil réunit des hommes et des femmes au parcours de vie variés, ayant de l‘intérêt pour la foi chrétienne et la spiritualité telle qu’elle est vécue dans l’Eglise réformée. Chacun·e y apporte ses compétences ; elles sont toutes précieuses.

Les ministres du lieu d’Eglise, pasteur·e·s et diacres, font partie du conseil.
Le conseil accompagne les activités existantes. Il suscite, développe et coordonne des nouveaux projets. Il soutient et conseille les ministres dans leur travail.
Le conseil n’est pas le patron des ministres, ni à l’inverse une simple caisse de résonance pour leurs idées. Ensemble, ministres et conseillers sont à l’écoute de la parole de Dieu et ensemble ils exercent l’autorité sur le lieu d’Eglise.

Habituellement, un conseil se réunit une fois par mois. Il développe des idées, délibère, prend ses décisions, par consensus ou par vote. Par la suite, chacun respecte ce qui a été décidé en commun.

Pensée du jour

outes nos excuses pour la panne de réseau avec Interbible qui ne peut nous fournir les textes 'lire le texte' pour l'instant. Cliquer sur 'lire la suite' uniquement.

En exil de moi-même (Jérémie 25,1-14) Pas très joyeuse la prophétie… Comment peut-on concilier cette annonce de malheurs avec un Dieu d’amour? Peut-être d’abord en remplaçant, dans notre lecture, le mot «Seigneur» par «la vie».

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour