Découvrir le récit biblique

Animations ludiques en famille

Des idées pour méditer

Des pistes pour comprendre

Fil rouge

La plaine

Le mot vient du latin planus qui signifie plat, uni, plan. 
On désigne par plaine un paysage avec peu de reliefs. I y a des plaines sur tous les continents (grandes plaines des Etats-Unis, plaine du Pô en Italie…) et même au fond des océans (plaine abyssale). 

Les plaines se situent parfois au pied des montagnes ; elles peuvent être formées par un fleuve, une rivière, un delta. C'est un paysage doux, souvent associé au calme et à l'agriculture. La plaine est un paysage qui ne fait pas peur ; il n'y a pas de précipices, pas de torrents. La tendance actuelle est à redonner de la vie à nos plaines en favorisant une agriculture diversifiée, mais aussi à y préserver des zones naturelles, telles que rivières, haies. Ces zones sont de vraies réserves pour les animaux, les insectes et la flore.

La plaine est un lieu investi par les humains pour les transports et les habitations. Dès lors, il s'agit de vivre en bon voisinage pour préserver la diversité de ce biotope. 

Dans le Nouveau Testament, le mot “plaine” ou “plateau” est rarement utilisé. Dans l'Ancien Testament, plusieurs mots sont utilisés pour parler de la plaine : vallée, basse terre, région plate. C'est le lieu où on fait paître les troupeaux, où l'on cultive la vigne, les céréales. Mais c'est aussi le lieu où s'engagent des batailles. 

La sauterelle

La sauterelle est un insectre très ambivalent. En même temps, on aime la prendre dans nos mains et la regarder sauter avec entrain. On aime écouter le chant des sauterelles, criquets, grillons qui symbolisent l'été et ses longues soirées. Ce sont les grillons et sauterelles mâles qui produisent ce chant en frottant leurs ailes les unes contre les autres. Il est difficile de distinguer la sauterelle du criquet car il existe plusieurs milliers d'espèces différentes. Un bon moyen de les différencier est de regarder les antennes : si elles sont courtes, c'est un cirquet ; si elles sont aussi longues que le corps, il s'agit d'une sauterelle. 

Parfois sauterelles et criquets sont synonymes de catastrophes. Ils se transforment en fléau quand ils se rassemblent en essaim et changent de comportement, détruisant les récoltes. La première trace de ce fléau est présente dans la Bible dans Exode, 10. Des témoignages relatent de telles invasions en 591 en Italie, en 1784 en Afrique du Sud ou encore en 2019 en Sardaigne. 

N'y a-t-il pas là matière à réflexion sur notre propre manière d'être soit des créatures bienveillantes dont la voie est agréable, soit de changer de comportement  et de devenir des créatures dévorant la nature ! Plutôt que d'être un loup pour l'être humain (Hobbes) ou considérer que l'être humain naît bon et qu'il est corrompu par la société (Rousseau), ne faudrait-il pas penser que l'être humain est tel une sauterelle ? Qu'il a en lui le pouvoir de paix et de joie, mais également une puissance destructrice et que l'essentiel est donner le goût de choisir la paix et la joie plutôt que la destruction ? 

Pensée du jour

Des extraterrestres dans la Bible!? (Genèse 28,10-22)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour