Vos lieux de culte

Récit biblique raconté

Ecoute le texte biblique. 

LUC 1, 26-56

Le sixième mois, Dieu envoya l’ange Gabriel dans une ville de Galilée, Nazareth, chez une jeune fille dont le fiancé s’appelait Joseph. Celui-ci était un descendant du roi David ; le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et lui dit : « Réjouis-toi ! Le Seigneur t’a accordé une grande faveur, il est avec toi. »

Marie fut très troublée par ces mots ; elle se demandait ce que signifiait cette salutation.

L’ange lui dit alors : « N’aie pas peur, Marie, car tu as la faveur de Dieu. Bientôt tu seras enceinte, et tu mettras au monde un fils que tu appelleras du nom de Jésus. Il sera grand et on l’appellera le Fils du Dieu très-haut. Le Seigneur Dieu fera de lui un roi, comme le fut David son ancêtre, et il régnera pour toujours sur le peuple d’Israël, son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela sera-t-il possible, puisque je suis vierge ? »

L’ange lui répondit : « L’Esprit saint viendra sur toi et la puissance du Dieu très-haut te couvrira comme d’une ombre. C’est pourquoi l’enfant qui va naître sera saint, on l’appellera Fils de Dieu. Élisabeth ta parente attend elle-même un fils, malgré son âge ; elle qu’on disait stérile en est maintenant à son sixième mois. Car rien n’est impossible à Dieu ! »

Alors Marie dit : « Je suis la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Et l’ange la quitta.

Dans les jours qui suivirent, Marie se mit en route et se rendit en hâte dans une localité de la région montagneuse de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Au moment où celle-ci entendit la salutation de Marie, l’enfant bondit dans son ventre. Élisabeth fut remplie de l’Esprit saint et s’écria d’une voix forte : « Dieu t’a bénie plus que toutes les femmes et sa bénédiction repose sur l’enfant que tu portes ! Qui suis-je pour que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, vois-tu, au moment où j’ai entendu ta salutation, l’enfant s’est mis à bondir de joie dans mon ventre. Tu es heureuse : tu as cru que le Seigneur accomplira ce qu’il t’a annoncé ! »

Marie dit alors : « De tout mon être je dirai la grandeur du Seigneur,  mon cœur déborde de joie à cause de Dieu, mon sauveur !  Car il a porté son regard sur l’abaissement de sa servante. Oui, dès maintenant et en tous les temps, les humains me diront bienheureuse, car celui qui est puissant a fait pour moi des choses magnifiques. Il est le Dieu saint, il est plein de bonté de génération en génération pour ceux qui reconnaissent son autorité. 
Il a montré son pouvoir en déployant sa force : il a mis en déroute ceux qui ont le cœur orgueilleux, il a renversé les puissants de leurs trônes et il a élevé les humiliés au premier rang. Il a comblé de biens ceux qui avaient faim, et il a renvoyé les riches les mains vides. 
Il est venu en aide à Israël, le peuple qui le sert : il n’a pas oublié de manifester sa bonté envers Abraham et ses descendants, pour toujours, comme il l’avait promis à nos ancêtres. »

 Marie resta avec Élisabeth pendant environ trois mois, puis elle retourna chez elle.

Pensée du jour

Psaume 80

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour