Du 12 au 14 avril, un petit groupe est parti faire de l’escalade et vivre des temps de spiritualité en Franche-Comté, dans la région d’Ornans.

L'esprit de la grimpe

Que chaque personne participant au séjour y trouve son compte, quelle que soit son expérience tant en grimpe qu’en spiritualité, tel était le défi que le groupe d’organisation s’était proposé. Avec un professeur d’escalade, Vincent Hentsch, un diacre, Yann Wolff, et un pasteur, Nicolas Merminod, mordus de verticalité, cette équipe a proposé des temps de grimpe, d’apports spirituels chrétiens et de méditation au fil des trois jours. Ils ont pu accompagner un petit groupe de cinq personnes, les moins expérimentées n’ayant jamais mis de chaussons d’escalade et confessant d’entrée de jeu une peur du vide, les autres explorant falaises et murs de grimpe avec aisance, parfois depuis plusieurs années.

Côté spiritualité

Côté spiritualité, les thèmes abordés étaient la grâce pour la première journée. Celle de recevoir gratuitement la vie et de pouvoir en en profiter au maximum – sans en abuser pour autant. Le deuxième jour s’est articulé autour de la trinité, Dieu qui se fait homme et souffle (esprit), les trois permettant des interactions différentes avec sa divinité. Finalement, l’incarnation, Dieu s’incarnant pour vivre, à travers le Christ, 100% homme et 100% Dieu, le cycle de la naissance, de la croissance puis du trépas, en faisant le magnifique cadeau de la victoire sur la mort en plus du reste.

Face escalade

En parallèle à cela, côté escalade, rochers et vie donnés gratuitement, gestion du souffle qui rentre, sort et régule corps et émotions, cycle de mouvements et de pause dans l’ascension, sont venus en parfaits contrepoints des thématiques spirituelles abordées. De plus, les grimpeurs et grimpeuses, en herbe ou confirmé·es, ont été accompagné·es, parfois pas à pas et main à main, par l’équipe encadrante. De simplement expérimenter le poids de son corps dans le vide près du sol et ressentir le vis-à-vis et la confiance à travers la corde, jusqu’à l’expérimentation de la chute ou l’exploration de voies complexes pour les plus chevronnées, chaque personne a pu trouver son compte durant le séjour.

Force et bienveillance

Au final, chaque personne, participante ou encadrante, a pu vivre trois jours remplis de moments forts, dans un esprit unanimement vécu comme étant bienveillant et positif. Et c’est précisément cette ambiance qui a permis à chacun·e de vivre un week-end profond, au plus près de ses vulnérabilités et dans le respect de ses limites. Une deuxième édition sera peut-être envisagée en 2025!

Camp d'escalade pour les ados

Chaque été, un camp d'escalade est organisé pour les ados de 12 à 16 ans.

N'hésitez pas à inscrire votre enfant!

Pensée du jour

De la puissance à la richesse (Actes 3,1-10)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour