« Au fond, il n’existe qu’un seul et unique problème sur cette terre : comment redonner à l’humanité un sens spirituel ? Il est nécessaire que l’humanité soit irriguée par le haut et que descende sur elle quelque chose comme un chant grégorien ».

Ce cri du cœur, Antoine de St-Exupéry l’a lancé il y a plus de huitante ans. Et ma foi, il reste d’une brûlante actualité. Au propre comme au figuré. Depuis plusieurs semaines, la terre autour de nous aspire désespérément à la pluie, à une irrigation d’en haut, car la sécheresse s’installe et de nouveaux déserts se forment...

La métaphore est cuisante ! Oui il y a le feu à la « maison commune ». Jamais, même au plus fort de la pandémie, nous n’avons ressenti autant l’urgence de faire quelque chose, sans quoi…

Nous en sommes désormais tragiquement conscients, ni la technique, ni l’économie ne nous apporteront de solutions. Elles semblent plus que jamais échapper à tout contrôle et donnent l’impression d’amplifier encore le phénomène. « On ne peut plus continuer à vivre en ne s’occupant que de frigidaires, de bilans budgétaires et de mots croisés » poursuivait Saint-Exupéry.

Mais nous le savons aussi, il suffit que quelques gouttes d’eau tombent sur le désert pour qu’il refleurisse, il suffit de décider du but pour trouver des vents favorables.

Ce 1er août 2022, nous avons la chance de nous retrouver à nouveau pour célébrer la solidarité et le respect, ce qui fait notre ADN de Confédérés. Ce sera l’occasion de nous rappeler que notre Constitution commence par cette invocation : « Au nom de Dieu Tout-Puissant ! » C’est un puissant appel à être irrigué par le haut.

Qu’Il nous aide à fleurir, qu’Il donne sens et direction à nos autorités, pour que nous soyons libres et généreux.

 Jean-Christophe Jaermann

Pensée du jour

Identité retrouvée (Jean 9,24-34)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour