Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

Nous nous sentons souvent fragiles face aux tensions et aux aléas de la vie : nous peinons à l’accepter telle qu’elle est. La pratique de la lectio divina nous donne des outils pour élargir notre souffle. C’est une lecture méditative des textes bibliques où alternent temps de silence et d’échanges. Nous vous proposons 8 rencontres ; les passages que nous méditerons nous permettront de développer notre créativité par l’acceptation de ce qui est : la tristesse et la joie, l’inimitié et le pardon, le doute et la confiance... Ils nous inviteront à aller vers une simplification de nos vies, aidés par l’observation d’une petite consigne que vous recevrez à la fin de chaque rencontre et que vous serez invités à exercer dans le concret de votre quotidien. La démarche est ouverte à tous et ne suppose pas de connaissances particulières.

  • Dates et lieu : le mardi de 20h – 22h, les 12 octobre, 9 novembre, 7 décembre 2021, 11 janvier, 8 février, 8 mars, 5 avril et 3 mai 2022, à la Maison de Paroisse de Beausobre, Chenaillettaz 3, 1110 Morges

  • Public concerné : toute personne désireuse d’enrichir sa vie spirituelle, pratiquante ou pas. Le parcours est construit comme un tout et chacun est invité à participer à l’ensemble des rencontres

  • Minimum et maximum de participants : de 8 à 16 personnes

  • Prix : CHF 90.- à CHF 120.-

  • Formatrice : Claire Hurni, diacre, psychiatre-psychothérapeute retraitée

  • Renseignements : C. Hurni, tel. 079 211 43 58, courriel : claire.hurni50@gmail.com

  • Délai d’inscription : 27 septembre 2021

Intervenants

Claire Hurni

Morges, théâtre de Beausobre

Avenue de Vertou 2
1110 Morges

Pensée du jour

outes nos excuses pour la panne de réseau avec Interbible qui ne peut nous fournir les textes 'lire le texte' pour l'instant. Cliquer sur 'lire la suite' uniquement.

En exil de moi-même (Jérémie 25,1-14) Pas très joyeuse la prophétie… Comment peut-on concilier cette annonce de malheurs avec un Dieu d’amour? Peut-être d’abord en remplaçant, dans notre lecture, le mot «Seigneur» par «la vie».

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour