Dans le cadre du programme « Ne chauffez pas dans le désert », toutes les paroisses et les lieux d’Église sont invités à faire des économies d’énergie.

Alors que la crise énergétique devient de plus en plus évidente, que pouvons-nous faire pour changer nos pratiques et oser nous attaquer à certains de nos « gouffres énergétiques » ?  
Cette démarche proactive, participative et solidaire pour optimiser l'énergie dans nos lieux d'Église accompagne les préoccupations actuelles et entend oeuvrer à une dynamique de partage avec une liste de bonnes pratiques. 

Pour commencer, pour les mois à venir, le Conseil synodal invite dans sa recommandation :

  • à travailler en réseau et dans une dynamique de partage
  • à vous donner l’autorisation de faire ce que vous n’avez jamais fait
  • à  être créatifs et créatives

Ensemble, continuons à nous mobiliser pour tous et toutes !

Prenez connaissance des recommandations       Faites-nous part de vos idées et suggestions 

Les prochains pas

Au mois de mars, un questionnaire sera envoyé dans les Régions et paroisses afin de faire le point sur les démarches qui auront été entreprises dans l’Eglise réformée vaudoise. 

À partir de ces réponses, la plateforme de Transition énergétique et sociale -TES proposera des pistes pour poursuivre le programme de l'EERV « Ne chauffez pas dans le désert ». Aujourd’hui, plusieurs personnes en EERV se forment au management environnemental dans nos églises et pourront, dès l’année prochaine, intervenir en soutien sur le terrain.

Lien vers la Plateforme TES

Pour aller plus loin :

Six conseils pour économiser l’énergie sur la page d’Oeco Eglises pour l’environnement

Les fiches d’ÉcoEglise :

Si vous souhaitez creuser la question de l’énergie :

Pensée du jour

Le prophète pourra parler (Esaïe 6,1-13)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour