«Vivre et laisser vivre»

L’expression anglaise «Vivre et laisser vivre» est apparue durant la Première Guerre mondiale lors de fraternisations entre soldats de lignes ennemies, par exemple lors de la trêve de Noël 1914 entre Britanniques et Allemands.

Après une année 2021 où il y a eu des conflits concernant les mesures sanitaires jusque dans notre paroisse, je nous souhaite que 2022 nous apporte plus de respect et de compréhension parmi nous.

«Vivre et laisser vivre» peut se lire comme une version non-religieuse du «Tu aimeras ton prochain comme toi-même», que Jésus relève comme étant le commandement le plus important après l’amour de Dieu.

C’est-à-dire vivre sa liberté jusqu’où commence la liberté de l’autre, sans négliger le fait que la liberté s’accompagne de responsabilité et de devoirs par rapport aux autres, et aussi que la liberté est autant communautaire qu’individuelle.

Ces conflits que nous avons vécu l’année passée sont peut-être à mettre en rapport avec l’individualisme de plus en plus prononcé de notre société, d’où l’importance de la vie communautaire que peut offrir une paroisse qui vit amour, partage et empathie.

Un véritable défi, témoignage vivant du Royaume de Dieu qui s’approche à chaque geste d’amitié et d’entraide.

Emmanuel Spring

Pensée du jour

La mort en marche (Jean 10,31-42)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour