Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

Bienvenue à notre nouvelle pasteure, Anne-Christine Golay, affectée à la paroisse de Saint-François – Saint-Jacques dès le 1er septembre. Venez la rencontrer à la célébration œcuménique sous-régionale, le 5 septembre à 10h30, au Hangar des Petits Pécheurs. Elle se présente.

Mon chemin

C’est avec joie que je rejoins la paroisse de Saint-François – Saint-Jacques en tant que nouvelle pasteure. Après avoir vécu mon ministère dans les paroisses de Cheseaux – Romanel, du Plateau du Jorat et de Curtilles – Lucens, j’ai le plaisir de rejoindre la Région de Lausanne – Épalinges pour poursuivre mon ministère. Partager des moments fraternels durant nos rencontres, les cultes et les différentes activités paroissiales et régionales me réjouissent d’avance. Je vous remercie de tout cœur de m’accueillir dans la paroisse et la Région pour cheminer ensemble.

Bienvenue à mon premier culte le 12 septembre, à 10h30, à l’église de Saint-François.

Marcher ensemble

Mon ministère est un cheminement. Je suis en route chaque jour, amenée à vivre des situations différentes, et à rencontrer sur ce chemin d’autres personnes en marche. Ensemble, nous nous découvrons et partageons la parole de l’Évangile. Je suis mise en route par le souci de mettre au cœur de ma vie le message d’espérance que le Christ est venu témoigner et l’envie de le partager dans les lieux où mes pas me portent.

Ma foi est une prière d’espérance qui résonne tous les matins, lorsque le jour se lève et que je demande à notre Père à tou·te·s de nous accompagner tout au long de la journée. Je me réjouis de vivre des moments fraternels dans ce nouveau ministère, au travers des différentes activités et temps forts, dans des circonstances ordinaires ou particulières de la vie. Découvrir l’étincelle qui brille dans le regard des personnes que je côtoie ou accompagne sera un vrai bonheur.

Anne-Christine Golay
pasteure

Pensée du jour

outes nos excuses pour la panne de réseau avec Interbible qui ne peut nous fournir les textes 'lire le texte' pour l'instant. Cliquer sur 'lire la suite' uniquement.

En exil de moi-même (Jérémie 25,1-14) Pas très joyeuse la prophétie… Comment peut-on concilier cette annonce de malheurs avec un Dieu d’amour? Peut-être d’abord en remplaçant, dans notre lecture, le mot «Seigneur» par «la vie».

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour