Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

L’actualité permet de prendre conscience de nos fragilités. De la fragilité de la vie… Et si, ce temps de crises était l’occasion de voir que nos fragilités peuvent être des opportunités d’appréhender la vie autrement ? L’apôtre Paul nous dit: «Car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort» 2Cor. 12,10.

Un conte l’illustre bien. En Chine, un porteur d’eau avait deux cruches, accrochées aux extrémités d’une solide perche qu’il portait sur ses épaules. L’une était fêlée et fuyait, tandis que l’autre était parfaite. À la fin de la longue marche du ruisseau à la maison, la cruche fêlée était à moitié pleine. Cela continua ainsi pendant deux années entières, le porteur arrivant chez lui avec une cruche et demi. 

La cruche sans faille était fière du travail accompli. Mais l’autre était honteuse de son imperfection, car elle ne faisait que la moitié de ce qu’elle était supposé produire. Après ces deux ans qu’elle percevait comme une faillite, près du ruisseau, elle dit au porteur : «j’ai honte, à cause de cette fêlure à mon côté qui laisse fuir l’eau tout au long du parcours du retour». Le porteur répondit : «as-tu remarqué qu’il y avait des fleurs seulement de ton côté du sentier ? J’ai toujours été conscient de ta fêlure et j’ai planté des graines de fleurs de ton côté : tu les as arrosées. Pendant deux ans, j’ai cueilli ces jolies fleurs pour décorer chez moi. Si tu n’avais pas été comme tu es, nous n’aurions pas pu égayer notre maison».

Accueillons nos fragilités et laissons jaillir la vie et la joie !

Liliane Rudaz, diacre solidarités

Pensée du jour

Vision d'avenir (Zacharie 1,7-17)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour