Vos lieux de culte

Une célébration écospirituelle à l’église ouverte d’Echallens

Je suis venue de la plaine et suis entrée dans le temple d’Echallens, cet imposant édifice. Un arbre à la fine résille de branches a remplacé la table de communion. J’ai pris place sur l’un des bancs disposés en arc de cercle. Au sol un tapis avec, dans un pot, une gerbe de crayons de couleurs. Tapis sur lequel s’installeront des enfants.
« Cinq arbres en marche » assurent la célébration. Céline Müller est à l’accueil, Marie Cénec est l’invitée, Christian Vez, le fil rouge. Christian Sinner propose une méditation guidée invitant les fidèles à s’ancrer dans le sol. Quant à Alain Félix, il lit le passage de l’Evangile où un aveugle recouvre la vue. Jésus s’y prend à deux fois. Et à la question du Maître : « Que vois-tu ? » Cette réponse surprenante de l’homme : « Je vois des arbres qui marchent. » Il est dans le flou avant de recouvrer la vision totale.

Ce flou dont parle la pasteure Marie Cénec. Cette période de transition si nécessaire à l’éclosion de la vision tant extérieure qu’intérieure. Elle évoque les racines de l’arbre, l’humus fécond dont il a besoin pour s’élancer vers la lumière. Même destin de l’homme appelé à planter des racines dans la terre nourricière afin que s’élève son âme et qu’il touche le ciel de son esprit.
La pasteure convie chacun à dessiner les racines de l’arbre choisi à l’entrée et d’y greffer des mots porteurs de sens.


Texte et photo d’Eliane Junod (conseillère de la paroisse de Chavornay)

 

Pensée du jour

Un roi modèle (2 Chroniques 36,22-23)

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour