Trouvez ce que vous recherchez près de chez vous :

Dans un rayon de :

EMS

Les aumôneries apportent un soutien tout particulier aux personnes en fin de vie, ainsi qu’à leurs proches. Tout comme pour les hôpitaux, le travail en équipe interdisciplinaire entre soignants et soignantes, animateurs et animatrices et aumôniers et aumônières est favorisé, ainsi qu’un contact régulier avec la direction et le personnel, en vue d’une réponse toujours mieux adaptée aux besoins spirituels et religieux des résidents et des résidentes. Dans certains EMS, un travail est fait pour la formation et la mise en place de visiteurs et visiteuses, afin d’offrir aux résidants et résidantes un soutien spirituel de qualité, dans le respect de ses convictions et de ses valeurs, en étant attentif aux personnes d’autres confessions ou religions.

Cet après-midi, René accueille sa femme avec un visage sombre.

« Qu’est-ce qui se passe, mon René? »

« Oh, je crois que je suis fichu, ils m’ont envoyé l'aumônier ! »

Bien sûr, l’aumônier s’occupe de la mort, tout le monde le sait. Ce n’est pas faux, mais c’est terriblement incomplet! L’aumônerie vise plus large et s’intéresse à toute la personne, à tout ce qui fait sa vie: ses questions, ses joies et ses difficultés, pour aider ses interlocuteurs à y donner un sens, à y trouver leur chemin, leur réponse.

Voilà ce qu’on appelle la dimension spirituelle de la personne, ses valeurs, son identité, l’idéal qu’elle seule peut définir exactement, en s’appuyant selon sa sensibilité sur la dimension religieuse, sur le système de croyances et de valeurs que lui propose son éducation ou qu’elle se choisit au cours de sa vie.

Conformément à la nouvelle Constitution vaudoise, l’Etat charge les Eglises reconnues de fournir ensemble un accompagnement spirituel à tous les EMS du Canton. Les Eglises ont donc désigné, pour chaque EMS, au moins un répondant d’aumônerie, prêtre, pasteur-e, diacre ou agent-e pastoral-e dûment mandaté-e, tous astreints au secret pastoral.

Leur mandat est défini ainsi :

– offrir à chaque résident un soutien spirituel de qualité, dans le respect de ses convictions et de ses valeurs,

– être à l’écoute des besoins spirituels et éthiques du personnel, liés à l’accompagnement des résidents et de leur entourage,

– collaborer entre Eglises et communautés chrétiennes dans une visée d’unité.

Notre société est de plus en plus mélangée, au niveau confessionnel, religieux et culturel, les aumôniers veulent donc être particulièrement attentifs à répondre aux attentes et aux questions spirituelles (et aussi religieuses) des résidents et de leurs familles, dans un esprit d’ouverture oecuménique et interreligieuse.

Collaborant au « bien-être physique, psychique, social et spirituel » des résidents, ils souhaitent travailler de façon interdisciplinaire avec le personnel, qui est en contact quotidien avec les résidents et leur vécu personnel.

Ils visitent les résidents et leur proposent des célébrations religieuses régulières (recueillement, culte, messe, communion, sacrement des malades, confession, …). Ils les accompagnent en fin de vie et, sur demande, lors des funérailles. Ils sont aussi à la disposition des familles des résidents.

Pensée du jour

Psaume 76

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour