Vos lieux de culte

Pass sanitaire, Pass salutaire…

Un jeu de mots sur deux réalités bien différentes, l’une terrestre et l’autre aussi large que le temps et l’espace… L’un des pass arrive parfois dans des … impasses, l’autre nous ouvre des pass-ages inédits.

Un invité surprise nous a fait réfléchir avec ses clowneries, à l’église, dimanche dernier, sur la réalité d’un « passsalutaire », accessible à tous sans distinction. Nous avons dû contrôler les pass sanitaires des gens à l’entrée (y compris celui du clown arrivé en retard), et cela m’a fait une drôle d’impression, car une personne n’en avait pas… Malaise. Elle a dû repartir, avec la proposition de revenir un de ces jours passer un moment à l’église avec moi. Sans pass, on ne passe pas partout ! Il y a des impasses, parfois… Difficultés des circonstances.

La poésie et la largeur d’esprit du clown nous a amenés vers un pass « salutaire », accessible à tous, gratuit, sans test préalable, sans autre condition que la curiosité de le demander ! Le texte de ce pass salutaire était le suivant : « L’amour que j’ai pour toi ne changera jamais, dit le Seigneur, dans sa tendresse » (Esaïe 54.10). Et il y avait aussi un QR-code en bonne et due forme. En fait : un «Cœur-code », selon le léger changement de prononciation du clown… ! 

Au travers de circonstances difficiles, douloureuses, saurons-nous garder un lien avec cet amour-Source, aussi grand que l’Univers, origine et finalité de la vie qui nous entoure ? Il y a des témoins, des passeurs de cet amour, messagers d’une espérance qui voit au-delà des circonstances.

Serons-nous de ces personnes-là ? Alors, offrons autour de nous des pass salutaires à profusion !

 

Frédéric Steinhauer, avec la complicité de Guy Labarraque

Pensée du jour

Marc 6,30-44

Lire la suite Proposé par : Pain de ce jour